Laissez parler les petits papiers ...

Partir en Chine, il faut le vouloir ... Surtout du côté administratif ... Vous avez dit chinoiseries ? 

 

La date de notre départ commence à se préciser ... YOUHOU ! Il était temps diront certains. C'est vrai que depuis octobre 2017, de nombreuses dates ont été avancées (avec la famille ou sans). Depuis ce moment jusqu'à ce jour, nous naviguons en mer agitée. Finalement, nous avons été séparés de Gilles pendant 4 mois. Avantages ou désavantages ? Ça dépend des moments mais je comprends mieux le Paradoxal Système de Voulzy ;) Depuis février, Gilles s'est envolé vers la Chine avec deux retours au pays et une super semaine de découverte de l'Empire du Milieu pour moi. Nous avons finalement préféré que les petits terminent tranquillement l'école en Belgique. Et puis, il y a un point très important voire très très important voire EXTRÊMEMENT important qui détermine ce départ : LES PAPIERS et pas n'importe lesquels : LES BONS PAPIERS !

 

En effet, on ne chipote pas avec l'administratif ... euh, enfin si :) Les dames de la commune d'Angleur commencent à bien nous connaître. Pour partir là bas, vous avez besoin de quoi ? De patience, beaucoup de patience mais aussi : 

 

- Certificat de naissance

- Certificat de mariage

- Certificat de bonnes vies et mœurs (vierge of course)

- CV 

- Diplômes

- Passeport

- Photos d'identité à la pelle et sans sourire

- Lettre d'invitation de la Chine 

- Certificat médical attestant que vous êtes en pleine forme. Pour cela, nécessité de faire une visite complète dans un hôpital reconnu par l'Ambassade avec radio du thorax, électroencéphalogramme, prise de sang complète et pleins d'autres petites questions sympas à la prime. Gilles a eu la chance de faire son examen en Chine avec passage dans des petites pièces en enfilade. Une chose est certaine, nous sommes en bonne santé :)

 

Bien sûr, ces documents doivent être signés par les bonnes personnes (à savoir bourgmestre ou échevins et non le personnel administratif), dans les bonnes couleurs pour certains (encre bleue ou noire ? Telle est la question :)). Bien sûr, ces documents doivent être traduits : anglais, mandarin, français, même combat ! Je vous assure que l'air de rien, ça prend du temps. Nous avons la chance d'avoir l'aide d'une société spécialisée qui fait des allers/retours vers l'Ambassade avec des petits passages aux Affaires étrangères et même au SPF santé publique en sus. Je ne connaissais pas ce type d'entreprises avant mais je peux vous dire que pour nous, c'est le top ! De plus, le service expat de l'entreprise de Gilles nous tient au courant de tous les avancements. Un vrai travail d'équipe.

 

Donc, après 4 mois d'attente, Gilles a enfin reçu son visa Z (visa de travail). Cela nous ouvre la voie pour demander le permis de résidence (encore 3 à 4 semaines de délais) et on y arrivera. Du coup, le dernier voyage en solo de Gilles est passé de 2 à 5 semaines mais le 26/07, tout devrait être en ordre pour lui (enfin, on espère). Il viendra nous chercher, finalisation des aspects administratifs (maison, mutualité, changement d'adresses, domiciliation, ...) et surtout les derniers moments / repas en famille, amis ... et puis Bye bye (snifff). Mon coeur se serre !

 

A notre arrivée là-bas, nous aurons également des démarches à faire mais là, on commence à respirer. Le gros est fait :

 

- Ecole 

- Vaccins 

- Permis Z 

- Maison Pékin trouvée 

- Maison Liège louée  

- Déménagement des meubles et 100 caisses vers la Chine 

Notre container attend gentiment son départ à Anvers depuis 3 semaines. Sans permis de résidence, pas de container. Je sens qu'on retrouvera notre lit et nos legos qu'en octobre ou novembre ... Zen, soyons Zen !

- Cours de mandarin bookés 

- Vacances d'octobre réservées 

- Nouvel appareil photo acheté pour partager quelques souvenirs 

 

Mais sommes-nous prêts ? On ne le sera (saura?) jamais ... Ça bouillonne dans nos têtes. Il est temps à nouveau de nous jeter à l'eau !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0