Je rêvais d'un autre monde ...

J'aurais aimé vous raconter mes nouvelles aventures touristiques mais malheureusement ces deux derniers mois, le mot à la mode est "HOME" : Stay at home, home schooling, home learning, home working, home sweet home et mes hommes 24H/24 ...

 

Bon, on est déjà chanceux d'avoir une maison, la santé et d'être ensemble. Cependant, dans nos têtes, c'est un peu la montagne russe des émotions (accentuée par le fait que le virus vous touche aussi, familles et amis adorés). Mais nous avons une seule chose à faire : nous adapter, nous protéger, faire avec, communiquer et rester positif. Ce qui nous tient ? Le sourire et l'optimisme de nos enfants ; la création et le renforcement des amitiés ici et ailleurs ; la santé de nos proches ; la patience ; l'humour et aussi l'amour pardi ! Allez, retour sur ces deux mois spéciaux (qui ont passé vite finalement, je vous le jure 😊).

 

Comme déjà expliqué dans mes articles sur les Philippines, la question se posait, fin janvier, de nous rapatrier directement en Belgique sans passage par Pékin. Sans Gilles, avec deux loustics, nos maillots encore mouillés, je ne me voyais pas débarquer chez mes parents et beaux-parents pour une période incertaine (avec la peur de leur refiler quelque chose). Donc, nous sommes rentrés tous les quatre chez nous, histoire de nous imprégner de l’atmosphère. A l'aéroport, l'ambiance était déjà peu sympathique. Les gens masqués (les masques, cette denrée rare mais pourtant certaines personnes en portaient trois), les visages fermés, de nouveaux papiers à remplir, des prises de températures, un stress ambiant, des hommes en combinaisons blanches, ... Bref, on a vite compris que ça n'allait pas être évident !

 

Après un bref passage au magasin pour remplir notre frigo (ici aucune pénurie de PQ ou farine mais bien de masques et de liquide hydroalcoolique), nous retrouvons notre maison en mode "pluie à l'intérieur" (un tuyau a explosé et notre salle de bain est inondée). `Ça  commence bien 😃Nous mettons tout en place pour qu'on se sente bien ensemble car Gilles et les enfants vont travailler quelques semaines sous le même toit. A ce moment, on nous dit que l'école reprendra peut-être le 19 février ... (quand je vous écris, ce trois avril, aucune date de reprise n'est sur la table et Gilles travaille toujours de la maison).

 

Le lundi, nous recevons les premiers mails des professeurs qui nous informent du déroulement du homeschooling et de ce qu'on attend des enfants (et de nous aussi). Chaque mardi matin, nous recevrons la matière et les travaux à rendre pour le lundi suivant. Le premier mardi, l'imprimante tourne à fond : maths, anglais, anglais avancé, chinois, éducation physique, sciences, codage, musique, ... aucune matière n'est mise de côté. On y va à tâtons. Comment s'organiser au mieux pour répondre aux exigences scolaires ? Comment gérer nos deux enfants ? Quel rythme adopter ? J'ai la chance de ne pas travailler et suis donc en permanence près d'eux. Je lis les cours à l'avance (avec mon dictionnaire anglais et chinois) pour pouvoir leur expliquer et les suivre au mieux. Gilles est un fameux support et un bon professeur de math. Pendant nos neuf premières semaines, il y a eu des hauts et des bas mais le plus compliqué, c'était les quinze premiers jours. S'adapter, accepter que tes enfants ne savent pas se concentrer pendant une heure d'affilée, assumer que même si tu leur répètes depuis dix mois la même chose, ils font toujours la même erreur ("Purée Alex, à la troisième personne du simple present, tu dois mettre un putain de S et non, on ne dit pas he don't mais he doesn't ! Au secours), recevoir des remarques : "Mon prof, il explique mieux que toi" (heureusement 😀) ou encore "mes amis me manquent" (Ben moi aussi, mes amis et ma vie d'avant me manquent) ... Il y a eu des pleurs, des roulades, des cris mais, après deux mois, on est franchement heureux et fiers de leur travail. Que de chemin parcouru, que de matières vues, que de belles relations créées avec leurs profs et copains (même à distance). Les instituteurs les soutiennent. Tous les jours, on leur envoie le travail réalisé. Ils corrigent et reviennent avec des précisions ou aides précieuses pour les déclics. Ces profs qui, eux aussi, ont dû s'adapter, revoir leur manière d'enseigner, gérer le décalage horaire (50 % des professeurs sont hors Chine), s'occuper de leur famille, ... Des fois, je lis les échanges d'Arnaud avec sa prof de chinois et son titulaire. Il se libère et exprime ses sentiments. Je pense que c'est important qu'ils se sentent soutenus par d'autres personnes que nous.

 

Donc, même si par moment (ou souvent), on les jetterait bien par la fenêtre (non, la famille parfaite n'existe pas), on est content. Alexandre travaille en moyenne cinq heures par jour, Arnaud un peu moins mais il s'occupe (un peu). Personnellement, j'ai appris plein de choses (sur nous aussi). Avec Alexandre, on a adoré le thème des six dernières semaines en anglais : le suspens et l'horreur. Je vous conseille de regarder le court métrage ALMA. Petite fille qui déambule dans les rues et qui s'arrête devant un magasin de poupées (moi qui déteste poupées et pantins, j'ai été servie. Encore merci à mon cher frère Dominique pour les souliers vernis - private joke).  A partir de là, on est parti sur l'analyse du film et de textes, l'utilisation des figures de styles et vocabulaires spécifiques, la manière de créer le suspens. Alex a inventé un personnage Gaspard et a écrit une histoire. Ensuite, il a monté un movie trailer avec l'aide d'Arnaud en mime méchant. Nous avons tous joué le jeu. Comme une envie de nous évader ... Car oui, la situation n'est pas facile. Malheureusement, vous la vivez aussi. Comme on disait, on aurait préféré garder l'exclusivité ici.

 

Ainsi depuis fin janvier, nous nous levons et nous nous endormons chaque jour en regardant les statistiques, le JT et en lisant les articles au sujet du coronavirus (pour notre santé mentale et notre relation amoureuse 🥰, on commence à diminuer cela). On se réveille en se disant que c'était un mauvais rêve. Malheureusement non. Nous sommes restés confinés quelques semaines. Début février, vu la pollution (on aurait dit que c'était fait exprès, qui sait ?), il était difficile de prendre l'air. Nous avons dû annuler nos soupers (anniversaire de Gilles, d'Alexandre, ...), nos sorties culturelles, nos balades sur la Grande Muraille,  ... Le retour en Belgique pour sortir de ce marasme a été également supprimé à deux reprises.  Nous avons changé nos vies. Nous avons continué à rassurer nos familles et amis qui voyaient ce qui se passait ici, à leur expliquer les mesures prises. Oui, nous avons dû renoncer à la visite de mes parents, soeur et beau-frère (on se réjouissait tant de leur faire découvrir ce pays). Oui, ils ont fermé les villes (des mégapoles de 11 millions d'habitants même) dès le 23 janvier. Oui, on nous prend nos températures à l'entrée des magasins, quartiers. Oui, on est docile. Oui, on tend notre bras. Oui, on porte un masque partout. Oui, on scanne des QR codes pour vérifier que nous avons fait nos quarantaines. Oui, il y a des caméras partout. Oui, on est géolocalisé avec nos GSM. Oui, il y a encore plein de magasins fermés. Oui, Gilles travaille toujours à la maison (s'il va à Qinhuangdao, il devra faire une quarantaine  dans son appart avant de mettre un orteil dans sa société. Et lors de son retour à Pékin, rebelote pour 14 jours avec nous avant de mettre le nez dehors). Oui, ils disent que cela s'améliore mais les conditions sont encore plus rudes pour les retours des étrangers (maintenant, les frontières sont fermées pour les non-Chinois). Des copains revenus mi-mars ont vécu des quarantaines strictes avec scellés sur la porte, séjour à l'hôtel en chambre séparée, des ados de plus de 14 ans seuls dans un quinze mètres carrés, vols déviés de Pékin, des tests covid pendant la quarantaine, ... de nombreuses familles sont éclatées sur des continents différents. Donc, oui, nous nous estimons heureux d'être ensemble. Pendant les six premières semaines, je n'ai jamais eu peur pour nous. La crainte est arrivée quand vous avez été touchés en Europe. On essayait de vous rassurer par rapport à ici mais la propension des chiffres nous interpelle ... (je vous laisse deviner ce qui se cache derrière mes trois petits points). Le fait que ce virus a attaqué des personnes à qui je tiens comme la prunelle de mes yeux a été compliqué à gérer. On se sent si impuissant à 8000 kilomètres. La question est de savoir aussi quand on reverra nos proches et quand cette merde sera finie ... On pense fort à vous, on vous aime et on attend de vos nouvelles.

 

Après ce paragraphe psycho-dramatique (j'en conviens), je veux revenir à des choses plus légères de notre quotidien. Nous avons la santé et le sourire. Nous n'avons pas de métier à risque (je vénère le dévouement du corps médical, des employés et ouvriers, tous secteurs confondus, qui se battent chaque jour). Cette période nous a appris beaucoup sur nos enfants, notre couple, nos relations familiales et amicales. Avant, Gilles était peu souvent à la maison, cela nous a fait bizarre de nous retrouver tous les quatre non-stop. Même si on adore ce petit côté "3 nuits par semaine", je suis contente qu'il soit présent maintenant. C'est un roc quand je bloque, une pause quand j'explose, ... Et son humour légendaire ne tarit pas malgré nos pertes de repères. Il m'impressionne par sa gestion de la famille et du boulot (je serais déjà tombée quelques fois dans les pommes 🍏dans ce climat compliqué). Nous vivons des moments privilégiés autour de jeux de société (Exploding Kittens, La bonne paie, Cluedo, Hôtel, les Colons de Catane, Les mystères de Pékin, Uno, Stratego, ...). Nos balades dans les parcs (oui, c'est possible), nos sorties sportives quatuor run/bike, nos apéros (bizarrement, il y a plus de "jeudredis" depuis deux mois mais on se reprend en main), ... facilitent notre quotidien. De plus, nous ne vivons pas seuls et sommes entourés d'une fameuse bande de copains ici ou en Belgique. Nous avons solidifié nos amitiés et créé des nouvelles avec ceux restés en Chine. Nous avons partagé de nombreux fous-rires autour d'un blind-test, un rikiki (jeu de carte), une balade, un bon repas. Au fur et à mesure des semaines, les contacts avec la Belgique se sont amplifiés. Soyons honnêtes, ce qui se passait ici paraissait loin, si loin. On ne l'a pas vu venir en Europe. Et puis, on a senti le stress monter dans les échanges avec nos familles et amis. Et là, les insomnies ont commencé ici. "Restez à la maison papa, maman. Non, n'allez pas faire des balades en groupe, ... " Je ne pensais jamais devoir dire cela à mes parents.

 

Cependant, même si on est loin, on se sent proche de vous. Mes échanges (quasi quotidien) avec mes parents, frères, soeurs, famille, Caro, ami(e)s, sont des moments précieux. Quelle joie de voir Mum and Dad manier l'informatique et avoir des conversations endiablées. Même s'ils n'ont pas pu venir, je leur fais découvrir le printemps qui arrive, la vie des enfants, ... Toutes ces choses précieuses sur lesquelles on ne s'arrêtait pas toujours ... Que dire de nos e-apéros avec nos potes d'unif. On a expérimenté un blind test en direct de Pékin et qu'est ce qu'on a eu bon 😃 Ces conversations, ces échanges de blagues, ces photos partagées sont des petits trésors dans nos journées.

 

Soyez forts ! Patience, Confiance, Prudence, Indulgence, Bienveillance, Résilience, ... Je suis impressionnée par mes proches qui gèrent de main de maître leur boulot avec les enfants à domicile. Vous êtes des Superwomen (les Hommes aussi of course 😊). Deux mois et demi après les fermetures des villes et des frontières, nous voyons Pékin reprendre vie petit à petit. Les bouchons, les personnes dans les parcs et restaurants, la réouverture progressive de quartiers, de sites touristiques ... Nous restons sur nos gardes mais nous sourions. J'espère vite vous retrouver en bonne santé. Faites attention à vous. A bientôt pour de nouvelles aventures moins confinées 🤞 

 

Lieux visités : Summer Palace, Olympic Forest Park, Botanical Garden, le fameux red path (notre ravel local) et notre cuisine pour la majorité 😊 

Si vous voulez voir le movie-trailer (GASPARD), je vous le transmets car pas possible de le charger ici !

 

Télécharger
Please, don't stop the music !
D1580F59-94B0-4EBB-8776-0ECF6A3AC549.mov
Format Video QuickTime 43.7 MB
Télécharger
Tête, épaules, genoux, pieds version chinoise
9B4F0833-DE59-4BD0-A13D-B971BFFFB518.mov
Format Video QuickTime 26.3 MB
Télécharger
Just dance ou comment faire du sport confiné 😃 ?
2B920F8D-6363-4BF7-83E7-2AB4C6C7F2DD.mov
Format Video QuickTime 43.4 MB
Télécharger
Olympic Park - Bird Nest en rollers
C19A9020-FDFC-49A8-BFF4-CF872020CE5D.mov
Format Video QuickTime 27.0 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 21
  • #1

    Anne fran (vendredi, 03 avril 2020 07:06)

    Merci anne France c est toujours bon de te lire, je suis heureuse de vous voir évoluer comme ça, par monts, par vents et confinement �

  • #2

    Pawel (vendredi, 03 avril 2020 08:07)

    Coucou miss... Comme je comprends bien tout ce que vous ressentez, d'autant plus depuis qu'on le vit aussi, malheureusement... Cela dit, j'essaie de retirer le positif de cette situation, ce ralentissement de nos vies peut être une bonne chose pour autant qu'on réfléchisse calmement à la situation... Moi, j'espère surtout qu'on en retiendra quelque chose de positif, et au final, je sens personnellement que je regretterai ces instants quand ils seront derrière nous... Malgré l'éloignement, on a le sentiment de se rapprocher de certaines personnes... C'est un sentiment bizarre de se dire qu'on vit la même chose à 8000km d'écart mais ce sera une expérience unique... L'avantage, c'est qu'on se réjouit maintenant de toutes petites choses, pouvoir simplement prendre ses amis et ses proches dans ses bras et les serrer très fort, faire santé en cognant réellement les verres les uns contre les autres, passer une longue soirée à délirer sur n'importe quoi avec ses amis... Bref, malgré tout, essayons de profiter, n'oublions pas ces instants, prenons du recul et soin de ses proches et vivement vous revoir et pouvoir rire de nos anecdotes vécues... Et essayons de créer un environnement pas trop anxiogène pour les enfants, ce sont eux qui devront vivre avec les leçons que l'on tirera de tout ça... Je vous aime vous à 8000km ❤️

  • #3

    AFA (vendredi, 03 avril 2020 08:16)

    Merci Anne Fran. Quel plaisir de te lire et d'entendre ton message vocal ce matin. On pense fort à vous. Biz à vous cinq.

  • #4

    AFA (vendredi, 03 avril 2020 08:30)

    Pawel,
    Tu connais mon côté émotif anonyme. Ce sont des larmes qui sont venues en lisant ton message. Merci beaucoup d'être là pour nous depuis de si nombreuses années (toi qui m'a fait rencontrer Gilles, toi qui a été témoin de notre mariage, toi avec qui nous avons passé de super soirées avec des discussions jusqu'au bout de la nuit, toi qui garde notre vin � ... Tu vois les fameuses responsabilités que tu as !). A dimanche pour notre apéro dominical ! Vivement pour voir bientôt. Plein de bonnes choses pour la suite ! Ici, on va bien !

  • #5

    Pawel (vendredi, 03 avril 2020 08:35)

    Si nombreuses, si nombreuses, on n'est pas si vieux non plus ����

  • #6

    Francis (vendredi, 03 avril 2020 12:02)

    Salut à vous tous, merci pour ce témoignage fort et réaliste. C’est en effet à notre tour de connaître le confinement et je pense que cela va encore durer un bout de temps, jusqu’ici nous allons bien, nos enfants et petits-enfants nous manquent évidemment mais on n’y peut rien, heureusement les moyens de communication permettent de garder le contact. Ce qui est certain, c’est que nos autorités n’ont pas, au début, pris cette saloperie trop au sérieux, du coup, on a manqué de tout, (et on manque encore de tout) surtout au début, quand cela était le plus nécessaire. Valérie, qui travaille en milieu hospitalier, devait se « promener » dans tout l’hôpital sans aucune protection… J’espère que nous tirerons tous une leçon de ceci qui remet en question beaucoup de choses… délocalisation, soins de santé, solidarité, respect de l’être humain, etc… Donc, on ne peut ignorer la gravité de la situation mais nous aussi, nous gardons le sourire ! Et comme toujours, on prend un plaisir à te lire, tant sur le fond que sur la forme. Bisous de loin à vous tous.

  • #7

    AFA (vendredi, 03 avril 2020 12:26)

    Francis,
    Merci pour ton commentaire. Je suis contente de savoir que vous allez toutes et tous bien. Je comprends que c'est difficile de ne pas voir sa famille pendant cette période. On a envie que d'une chose, les serrer dans nos bras. Mais c'est vrai que, grâce à internet, nous nous sentons plus proches d'eux. Courage à Valérie dans le milieu hospitalier. Cette crise est difficile à gérer. Courage et restez prudents. Biz de nous 4

  • #8

    Eléna (vendredi, 03 avril 2020 12:48)

    Putain AF, c'est tellement bon d'avoir de vos nouvelles à tous les 4. On pense bien fort à vous. pas une seule fois on parle de la Chine sans que je ne pense à toi. Je me rends compte que nos 2 petites année en tant que collègues ont construit un soc bien solide d'amitié. Je suis très admirative de ce que vous faites là bas, dans votre manière de gérer le confinement et le home schooling. vraiement chapeau bas. J'ai eu Mr Michel au téléphone pour son anniversaire et on a parlé de toi bien évidemment.
    Pour ma petite famille ici tout va bien. Nous sommes des privilégiés évidemment, on a une maison, un jardin, des ordinateurs et tout le matos pour bosser de chez nous, on ne fait pas de métier à risques. alors oui, comme toi, j'admire le personnel soignant mais aussi toutes les personnes obligées d'aller travailler. J'espère que les tests vont finir par se généraliser en Belgique. On parle de plus en plus d'annuler les grands rassemblements de l'été... Ici, on ne porte pas tous des masques, ce n'est pas dans la culture mais je pense que cela va changer. Beaucoup de choses doivent changer. Bref, j'espère qu'on sortira par le haut de cette crise sans précédent. J'en ai fini aussi avec le paragraphe mélodramatique. Pour être plus légère, j'ai fait un sale coup à Arthur pour le poisson d'avril. Je suis allée le réveiller en lui expliquant qu'ils avaient ré-ouvert les écoles et qu'il devait se magner pour y aller ... J'ai bien évidemment terminé la journée avec un poisson dans le dos en guise de représailles.

    Je t'embrasse bien fort et bonjour à tes hommes

    Eléna

  • #9

    AFA (vendredi, 03 avril 2020 13:47)

    Merci miss de nous suivre et de penser à nous ! Ici, ça va bien et on gère comme on peut. `Mais franchement, tout roule.
    En effet, Quelle fine équipe on faisait. Que de bons souvenirs avec tous les assistants. Ca passe et je le remarque encore plus en voyant les photos d'Arthur. Tout bon poisson d'avril. Perso, je pense que si je fais cela ici, ils sauteraient de joie !!!

    J'ai envoyé un mail à PAM la semaine passée et un le premier avril pour son annif (il a quand même bien choisi son jour) mais pas de réponse ... Ca me stressait un peu mais connaissant son goût pour l'informatique ... Je suis contente qu'il va bien.

    On vous envoie de gros bisous. J'espère vous voir pendant les grandes vacances. Encore merci pour le message. Ca fait toujours plaisir.

    AFA

  • #10

    Emilie (vendredi, 03 avril 2020 19:10)

    Hello à vous 4!
    Merci pour ce superbe récit. On s'y croirait .. Mais cette fois malgré les km, les situations vécues sont quand même semblables. Je suis heureuse de vous savoir en bonne santé. J'espère que vos proches l'on retrouvée.
    Bisous d'ici à vous 4. Portez vous bien et gardez le sourire.

  • #11

    Afa (samedi, 04 avril 2020 06:06)

    Merci pour ton message. Nos proches vont mieux même s il faut du temps et beaucoup de patience. On est soulagé �. J espère que tout roule pour ta famille. À bientôt

  • #12

    Sophie (samedi, 04 avril 2020 08:38)

    Big kiss from Liège ! �

  • #13

    Elvire (dimanche, 05 avril 2020 00:06)

    Vous êtes beaux... je comprends très bien le stress de la distance ... gros bisous les loulous <3

  • #14

    GENTES Michelle LYON (dimanche, 05 avril 2020 00:39)

    Bonjour,
    je vous avais rencontrée aux Philipines, sur le pont du bâteau pour BOHOL, nous avions bien discuté et vous m'aviez dit que vous viviez en CHINE.
    j'avais relevé les références de votre blog.
    Nous nous sommes rentrés de MANILLE le 4 février... par SINGAPOUR, note billet par chance était ainsi fait, heureusement car la CHINE était déja "fermée"
    j'ai très très souvent pensé à vous en me demandant de qui avait bien pu vous arriver... étiez vous en Belgique ou en CHINE ???? Je constate que vous avez eu une vie très compliquée confinés...! mais vous allez bien tous les quatre et vous avez l'air de reprendre une vie normale. Vous savez qu'ici en FRANCE c'est notre tour d'être confinés... comme en BELGIQUE, nous avons le droit de sortir une personne à la fois pour faire les courses, .... de sortir 1 heure par jour pour faire de l'exercice physique notamment.... mais avec une simple attestation sur l'honneur, nous sommes bien moins surveillés qu'en CHINE, mais c'est déjà très dur. Pour ma part je vis seule, ce qui ajoute du stress à ma solitude. Heureusement que nous avons la télévision et le téléphone. Il fait très beau en ce moment. Mais l'essentiel est de ce pas être malade de ce virus.
    Je vous souhaite bonne continuation, bon moral, bonnes études pour vos enfants.
    je lirai votre blog pour avoir de vos nouvelles .
    Cordialement,
    Michelle GENTES

  • #15

    AFA (dimanche, 05 avril 2020 03:47)

    @ So, Kiss from Beijing
    @ Elvire, gros bisous. En effet, la distance avec des êtres chers, tu connais. J'espère que ta fille va bien aux USA.
    @ Madame Gentes, contente de savoir que vous êtes bien rentrée après les Philippines. Pour nous, c'était tout juste. Nous avons pris notre vol le dimanche matin et le soir, il fermait les portes ... Nous sommes en bonne santé et en pleine forme à Pékin. Nous nous sommes adaptés et la vie n'a pas été si compliquée. Le beau temps revient et la vie en ville avec (on est même contents quand on voit un embouteillage, c'est vous dire). Depuis le début, on s'est dit : on reste ensemble, on ne sépare pas et je pense que c'était la bonne stratégie. On a beaucoup de connaissances avec femmes/enfants en Europe et les hommes au travail à Pékin. Difficile de se dire quand ils se retrouveront vu que l'accès aux étrangers est interdit depuis une semaine.
    Je comprends que cela ne doit pas être évident quand on est seule à la maison. Courage. En effet, le téléphone, les réseaux sociaux sont d'une grande aide dans ces moments. Quel plaisir de voir et d'entendre sa famille et amis (même si cela ne remplace pas un bon barbuc ensemble). Courage pour la suite. Bonjour à votre famille que nous avions rencontrée sur le bateau.
    Je vous souhaite le meilleur pour la suite ! Bisous de nous 4
    Amicalement, Anne-France

  • #16

    Valentine (dimanche, 05 avril 2020 16:10)

    Bonjour Anne-France, bonjour Gilles, salut les enfants,
    Je te lis avec beaucoup d’émotions ce jour. Contrairement aux autres fois où je prends plaisir à suivre votre aventure, je prends quelques instants pour te répondre ...
    chapeau à vous et aux enfants pour avoir traversé ce confinement loin des votre. Bravo aux enfants pour la poursuite de cette apprentissage totalement différent et non sans stress !!
    Quand on a commencé à entendre parler du coronavirus, on se sentait loin de cela même si très interpelés par cette pandémie qui arrivait. On disait partout que ce n’était qu’une simple grippe ... et puis les premiers cas en Italie et là c’est clair ce virus n’a pas de frontière ... il envahit le monde ... là, il faut se bouger, il fait s’informer ( en tant que pediatre, que va-t-il provoquer ?) nous sortons doucement de l’hiver à l’hôpital et il a été intense pour ma part, bcp de virus assez sérieux cette année chez mes petits patients, pas mal de stress ... un collègue en maladie, augmentation des gardes ... j’aspire à notre projet de vacances cette premiere semaine de Pâques ... mais voila, le coronavirus va prolonger notre hiver ... ouf les enfants sont épargnés ... mon dieu les chiffres n’arrêtent pas d’augmenter ... l’Italie ... confinement du jour au le lendemain , plus d’école, la gardienne se protège, François est en télétravail et moi à l’hôpital. On se bouge, on se réorganise, bcp de discussions et vite de l’action ,,, dédoublement des urgences, dédoublement et annulation des consultations, propres, sales ... bcp de temps au téléphone, on rassure, on réfléchit.. les masques � pas ceux du carnaval ... pas assez ... bcp de solidarité, on coud... on appelle à l’aide ... on râle aussi (mais pourquoi avoir restreint les commandes ?? Maggie pas possible !!!) et puis le décalage maison-boulot ... peur de ramener cela à la maison. Mes parent ont besoin de moi mais si j’étais porteuse ... on oublie vite les vacances annulées, pas le temps de voir les conditions de remboursement pour ma part ..
    et puis là, je suis impuissante maintenant face à ce qui se passe, peu de cas Pediatriques ... consultations gérées à distance et parents contactés et très compréhensifs... masques de soutien distribués.
    5 ans pour ma fille, photos de toute la famille plein la maison, déballage de cadeaux en messenger ( et oui tout le monde s’y met, les mamies, papis gèrent très bien ) le sourire sur son petit visage nous dit qu’on a géré quand même !! La bonne nouvelle de ce 3 avril, l’épidémie recule doucement ..: ne pas relâcher les efforts ... profiter du soleil, un petit verre de vin à la main ... et oui j’y crois tout ira bien !!!
    Encore des efforts et de la patience et on verra l’avenir différemment dans qques semaines !!
    On vous embrasse très fort !! Profitez bien de ce déconfinement progressif et du printemps qui s’installe !!!
    Bisous bisous � À vous 4!
    Valentine, François, Charlotte et Hugo Herbeuval-Petit

  • #17

    AFA (lundi, 06 avril 2020 04:58)

    Coucou Valentine,

    Merci pour ton magnifique témoignage de pédiatre et maman. En effet, cet article renvoie à votre situation actuelle. Les autres articles sont plus style Dora l'exploratrice � Comme je disais, je n'aurais jamais cru (au départ) que vous auriez été touchés de plein fouet. Ce virus n'a aucune frontière et aucun scrupule. Je pense énormément à vous, notre famille, qui êtes dans le secteur hospitalier : Sandrine, Greicy, toi, ... Ta réponse me donne des frissons. On te suit dans ces dernières semaines avec les questions sans réponse mais des choix qui s'imposent ... Avancer, décider, s'adapter, accepter de ne pas voir ses parents, communiquer avec ses patients par téléphone, faire en sorte que les enfants ne souffrent pas, continuer à fêter les anniversaires mais d'une manière différente ... Nos enfants, eux , gardent le sourire et rient de bon coeur. Ils sont nos piliers !

    Les projets vacances, ce sera pour plus tard et tu en profiteras encore plus ! On était super triste de ne pas pouvoir accueillir notre famille ici mais bon, ce n'est que partie remise.

    Les nouvelles d'avril sont rassurantes mais comme tu dis, il faudra encore être patient. Finalement, le temps passe. Tout a été fermé ici le 23 janvier ... mais la vie reprend petit à petit (malgré des nouveaux cas qui apparaissent malheureusement).

    On vous envoie plein d'NRJ et de soleil, de confiance et de patience.

    A bientôt pour une fête de famille.

    Anne-France, Gilles, Alexandre et Arnaud.

  • #18

    Corinne Vialatte de Pékin (lundi, 06 avril 2020 11:39)

    Merci Anne-France pour ce partage. Tout est dit et si joliment! Je suis admirative de ta détermination à relever ce défi et ne jamais baisser les bras. Courage, persévérance, humour, super-maman, super-woman. Garde le cap. Jour après jour. Amicalement

  • #19

    AFA (mardi, 07 avril 2020 11:45)

    Merci Corinne,
    Au plaisir de faire de nouvelles escapades à pied ou à vélo dans les rues pékinoises. Merci pour ton message.
    AF

  • #20

    Catherine (maman de diane) (lundi, 11 mai 2020 20:42)

    Grand merci Anne-France pour ce témoignage très franc, très complet, dans une Chine que nous apprenons à mieux connaitre ainsi, des difficultés rencontrées là-bas, loin très loin de chez vous, et qui nous donne un aperçu du peu que nous vivons ici à côté, si près.... mais cela va peut-être venir. Merci aussi pour votre témoignage dans "les belges du bout du monde", qui m'a permis de reconnecter avec votre aventure. et revenir lire cet article.
    Bisous à Alexandre de la part de Diane, qui regarde cela avec un peu de curiosité mais encore plus de détachement. Un enfant a besoin de concret... Bonne continuation! on croise tous les doigts maintenant pour que cela s'arrête!

  • #21

    AFA (mardi, 26 mai 2020 08:03)

    Catherine,
    Merci pour ton message. Ca fait plaisir. En effet, nous avons eu la possibilité de faire des témoignages pour "Les Belges du Bout du monde" et RTC. Ici, depuis début mai, les choses s'améliorent. Gilles a repris le chemin du bureau depuis 3 semaines. Alexandre reprend en full time à l'école le premier juin après 16 semaines d'école à domicile. Arnaud restera avec moi mais joue non stop avec ses copains. Ils ont recréé de belles amitiés avec les petits voisins. Ils ont le sourire aux lèvres donc on est heureux. Bonjour à Diane et à bientôt

Ce  blog  est créé par Anne-France Archambeau. C'est une invitation au voyage et à la vie d'expatriés en Chine 🇨🇳 , à Pékin.

N'hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir plus : af_archambeau@yahoo.fr ou suivez-nous sur instagram (annefrancearchambeau).

Toute reproduction est strictement interdite.

 

 

Moteur de recherche : ICI