· 

Just a perfect day

Pour sortir de la morosité ambiante (et des villes de Pékin, Shijiazhuang, ... en état de guerre contre le virus), nous nous replongeons dans les photos colorées du Yunnan. Bienvenue dans cette magnifique province du Sud-Ouest dont le nom signifie "Au Sud des Nuages".

 

Bon, comme je l'avais dit dans notre article de décembre, nous vivons au jour le jour. La phrase "on verra" est notre constante et le restera en 2021 ... En un mois, les choses ont bien changé. Le 18 décembre, le décompte des jours "sans nouveaux cas locaux" tombait de 132 à zéro avec des nouvelles personnes infectées à Pékin. Dans notre quartier de Shunyi, le virus avait "disparu" depuis 314 jours. Depuis, nous sommes montrés du doigt car les cas se trouvent ici. Le maire a été viré et remplacé ... En deux semaines, deux tests massifs de la population ont eu lieu. Ce sont quasi 1.300.000 personnes qui ont été testées à deux reprises en deux semaines. Je ne vous dis pas les longueurs des files d'attente avec des températures négatives. Certains quartiers sont bloqués le temps d'avoir tous les résultats.C'est reparti pour les lockdowns. Nous attendons de savoir à quelle sauce nous serons mangés 😳Du coup, le homeschooling et le homeworking ont recommencé le 4 janvier et nous sommes tous les quatre studieux à la maison ! Jusqu'à quand ? Aucune idée. On verra ! Combien de cas à Pékin ? Selon le décompte journalier "officiel", il y aurait 38 personnes détectées depuis la "nouvelle vague de décembre" sur 23 millions de personnes. En tout, 998 cas cumulés, 951 guéris et 9 morts depuis janvier 2020. Bon, revenons à nos moutons ...

 

Après avoir vu l'époque victorienne, les Romains, le chinois, les musiques médiévales, les graphes, les masques de Bali, le système respiratoire, les tremblements de terre,  je m'enfuis dans nos photos. Cette fois-ci, on décollera du nouvel aéroport de Daxing situé au Sud de Pékin, à une heure trente de chez nous. En tout cas, cette étrange étoile de mer est impressionnante. Ce serait le plus grand terminal unique avec ses 700.000 mètres carrés, ses 78 portes d'embarquement et ses 7 pistes. Malgré sa taille, on ne se sent pas perdu. La distance séparant le coeur du terminal à la porte la plus éloignée est au maximum de 600 mètres. Il est hyper lumineux, fluide et futuriste. Il a été conçu entre autre par l'équipe de Zaha Hadid. On se sent déjà en vacances. Après une escale à Kunming (la capitale du Yunnan), un petit massage dans les sièges spéciaux, on décolle à nouveau vers Tengchong. A l'aéroport, nous rencontrons Yin Yun Xi, notre chauffeur qui nous accompagnera les deux semaines. Après avoir déposé nos bagages, choisi notre repas au petit resto à côté de notre guesthouse, nous nous baladons dans le village de Heshun. Situé à un jet de pierre de la Birmanie, il est niché aux pieds de vieux volcans endormis depuis des milliers d'années. Avec ses maisons en bois et ses vieux temples, ce village est encore préservé du tourisme de masse. Les enfants adorent traverser le lac, en équilibre sur les pierres. Notre estomac commence à crier famine ... Bon, il se calme en voyant l'énorme casserole avec la poule entière. On dirait juste qu'il manque les blancs. Pour le reste, de la patte (et non la cuisse) au chapelet, on a l'anatomie complète ! Même le caniche est paf ! Par contre, le reste est délicieux et l'accueil fantastique. On retrouve des Chinois dont la fille a fait ses études à Anvers. Ils partagent avec  nous les photos de leur voyage en Belgique. Belle entrée en matière.

 

Le lendemain, après un petit-déjeuner nouilles, nous partons vers Re Hai Scenic Area (Parc de la Mer Chaude).  Il s'agit d'une vaste région géothermique. A l'entrée de nombreuses dames vendent des oeufs frais dans des petits filets fabriqués maison. On se demande la raison mais on comprendra vite ! Nous nous promenons parmi les geysers, à la recherche des bains bouillonnant, le nez pris par les odeurs de soufre. Certaines sources atteignent 102 degrés. De nombreux panneaux indiquent l'interdiction de cuire ses oeufs. On n'y aurait jamais pensé. On décidera de se faire un bain de pieds familial et même un massage ! L'eau utilisée vient de la piscine naturelle bouillonnante (Dagunguo - Big boiling Pot). On prendra beaucoup de plaisir avec cette activité familiale et que de fous-rires. Et comme vous verrez sur les photos, l'expression "Va te faire cuire un oeuf" prend tout son sens ici !

 

L'après-midi, on ira se balader dans la partie un peu plus touristique de Heshun. Cependant, c'est assez calme. Les petites ruelles pavées sont bordées d'anciennes habitations blanches surmontées de tuiles grises. Le village est entouré de grandes plaines où le riz est récolté. A l'horizon, les volcans. Nous goûtons les gâteaux traditionnels aux fleurs. Des petites échoppes colorées proposent fruits et légumes. Nous visitons la plus vieille et grande bibliothèque avec sa collection de 80.000 livres. Un moment, nous voyons les deux petits qui sont encerclés de quelques enfants et finalement, ce ne sera pas un bain de pieds mais un véritable bain de foule qui attend Alexandre ! On lui demande d'écrire son nom dans des cahiers, de répondre aux questions en chinois/anglais. Il est fier 😃  Arnaud s'est vite écarté pour se blottir derrière moi. Ça faisait longtemps que les personnes ne nous approchaient plus à Pékin suite au virus. On est un peu étonnés de cette ferveur. On repassera près du lac. Un petit garçon tombera tout habillé dedans ... On s'improvise un jeu des 7 familles belges sur la petite place. Près de nous, des dames viennent laver leur linge. Cela rappelle les visites au Musée de la Lessive de Spa. On retourne manger dans le même endroit que le premier jour mais on évite les soupes. Délicieux ! Pour finir la journée sur le thème eau (pas de Spa), les sources thermales nous attendent à l'hôtel. On s'improvisera un bain à 52 degrés. Au top.

 

Le lendemain, la journée est plus désorganisée. Suite à un accident mortel (avec une montgolfière), les deux sites où nous devions nous rendre sont fermés pour investigations gouvernementales. Nous devions visiter le Parc Volcanique de Tengchong et la Forêt de Heiyuhe. Tant pis, on ira les voir en Auvergne. Du coup, nous passons par Xidong Courtyard qui, en plus d'être un restaurant, est un petit musée relatif à la Route du thé et des Chevaux. Le cadre est agréable avec les multiples cours carrées et les gingkos jaunes. Ensuite, nous visitons le Temple de Confucius de Tengchong. Construit en 1480, il est l'un des temples les plus importants du Yunnan. A la sortie, nous sommes impressionnés par la boucherie spécialisée en canard. Nous reprenons la voiture, empruntons l'impressionnant Pont de Longjiang River : 1,196 mètres  de long et 280 de haut. Un moment, on se retrouve arrêtés dans une sorte de péage : prise de températures et  check des passeports. Nous avons la chance d'avoir un traitement de faveur et devons nous parquer le long de la route avec de "sympathiques" policiers avec de longs fusils. En fait, c'est la brigade anti-drogue. Vu qu'on est proche des frontières birmanes, ce style de contrôle est assez fréquent. Les voitures à côté de la nôtre sont fouillées jusqu'au moindre détail. On est étonné de voir ce qu'ils sortent des coffres des voitures. Ils commencent à nous questionner. Je vois Gilles de plus en plus nerveux. Ça fait un an qu'on est non stop contrôlés, plusieurs fois par jour, qu'on nous pose les mêmes questions, ...  Ils décident de sortir nos valises. Restons calmes. Finalement, ils les passeront sous rayons X. On attendra encore une dizaine de minutes. Ils finiront par nous lâcher. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai repensé au film "Les Miller, une famille en herbe".

 

Après deux heures trente, nous arrivons dans notre ville étape de Baoshan. L'accueil de l'hôtel est non chaleureux avec les tests covid exigés alors que non obligatoires. On respire, on se calme. On se balade dans la grande ville qui n'est pas très charmante. Gilles restera pendant 45 minutes pendu à son téléphone, à cinquante mètres de nous. Bizarre ... Finalement, on trouve un petit snack pour manger, on joue un jeu de société avec les petits. Vivement demain, la journée sera meilleure ! Après la pluie, le beau temps !

 

Et effectivement, la troisième journée s'annonce sous les meilleures augures. Nous visitons le Temple du Bouddha de Jade. Nous nous promenons entre les différents pavillons avec leurs toits colorés, admirons la vue impressionnante sur Baoshan. Nous sommes sortis de nos explorations par un homme criant et des enfants répétant : YI, ER, SAN, SI,  ... (1,2, 3, 4 en chinois). En fait, c'est une école. Les élèves marchent et courent pour leur gymnastique quotidienne. C'est assez militaire. Après, nos enfants souhaitent aller, par les petits chemins de forêt, jusqu'au sommet. Nous nous retrouvons dans un parc avec les traditionnels gymnastes et des paons majestueux. Ensuite, nous prenons la voiture pour quatre petites heures de route vers le village de Nuodeng. Le trajet est magnifique. Nous découvrons la Vallée de Yunlong. A certains moments, le fleuve est vert, à d'autres rouge. Les montagnes sont splendides. On est en pleine nature. Les routes sont sinueuses mais praticables. Des fleurs bordent les chemins. Nous passons par des villages, les personnes portent leurs habits traditionnels. Il faut savoir que le Yunnan est réputé pour sa diversité en matière de beauté des paysages mais également sur le plan culturel. En Chine, il y a 56 minorités ethniques. Plus de la moitié sont représentées dans cette province. Vous pouvez vous imaginer la diversité des langues, coutumes et costumes.

 

Nous approchons de Nuodeng (2200 mètres d'altitude). Posé à flanc de montagnes, le village est inaccessible aux véhicules motorisés. On avait prévu le coup en ne prenant que des sacs à dos pour notre nuit. Les paysans transportent les charges à dos de mules sur les escaliers en pierre. Arnaud est heureux de pouvoir monter à dos d'âne dans ce "village vieux de mille ans". Nuodeng regroupe la plus forte concentration de la minorité Bai. Les maisons traditionnelles en bois et terre cuite sont bien préservées. Les portes sont magnifiquement sculptées. Les routes étroites. Il n'y a aucun magasin de souvenirs, juste quelques petites guesthouses accueillantes mais aussi des marchands de jambon ... Ce village, situé sur la Route du thé et des chevaux, a bâti sa richesse grâce au commerce du sel. Il y avait plusieurs puits de sel qui pouvaient avoir une profondeur de 21 mètres. Cet or blanc était leur monnaie pour les échanges contre le thé ou les chevaux. Bien moins connue que la Route de la Soie, mais importante pour le commerce et la circulation des idées et des peuples, la Route du thé et des chevaux (Chamagudao) reliait le Sud-Ouest de la Chine à l'Inde. Elle traversait le Laos, Yunnan, Sichuan, le Népal, la Birmanie pour terminer en Inde.

 

Dès le départ, nous avons été charmés par ce village pittoresque. L'accueil de nos hôtes est chaleureux. Je vous conseille cette Fu Jia Liu Fang guesthouse. Après avoir bu un thé, nous partons à la découverte des environs. Pendant deux heures, nous empruntons les chemins de terre rouge à la découverte de la nature : cactus, fleurs, végétations luxuriantes. Les enfants en redemandent : "On va encore plus haut, on va encore plus loin". A cinq heures, Gilles a encore un coup de fil pour le boulot. Du coup, le triple A joue au jeu des colonnes et se fait ses plans (bonnes résolutions) pour 2021. Car, je ne sais plus si je vous l'avais dit mais fin novembre, on nous a annoncé qu'on restait en Chine jusque juin 2022. On discute à nous trois et on regarde Gilles sur l'autre montagne. On est seuls et paisibles. Il fait calme. Un moment suspendu, lovés dans les montagnes. On redescend dans le village et on se perd dans toutes les petites ruelles. Se perdre, un autre moyen de découvrir !

 

A notre retour, c'est la surprise dans la cour. Une vingtaine de cuisses de cochons noirs sont disposées à même le sol. Après discussion, on nous informe qu'aujourd'hui, ils vont les saler pour en faire le traditionnel et très réputé jambon du Nuodeng. Après un petit coup de fil à mes parents qui se tracassent de ne pas voir beaucoup Gilles : "Oui, notre couple va bien et il n'a pas rencontré une Chinese girl (joke). Oui, il a reçu plusieurs coups de fil chaque fois que vous téléphonez ..." Tout cela sur le ton de la plaisanterie, of course. On s'installe dans la cour pour prendre un verre de vin rouge. Je lui explique l'appel de mes parents et là, Gilles me dit tout de go : "Chou, j'ai un truc à t'annoncer !". Je deviens livide. "On part finalement dans six mois et non en juillet 2022 ! J'ai un nouveau job en Belgique et quelqu'un est intéressé à venir en Chine". OUFTI : la montagne russe des sentiments. En fait, son boss lui a annoncé la veille. Raison pour laquelle il était un peu tracassé et qu'il n'a pas dormi la nuit. Bref, après quelques larmes de bonheur et de tristesse aussi. On a discuté un peu et on s'est dit qu'on analyserait cela après nos vacances. L'objectif étant de continuer à vivre à 100 % cette aventure chinoise et nos vacances en famille. 

 

Après cette nouvelle imprévue, nous allons dans la cour pour voir les artisans préparer leurs mets. Pendant toute la fin de journée et soirée, le spécialiste va masser tendrement les jambons pour faire sortir l'eau. Ensuite, il les enduit de sel de Nuodeng reconnu pour sa teneur en potassium. Ils seront pendus et n'en sortiront que trois années plus tard. Après un repas délicieux avec le sourire de notre hôte qui n'arrêtait pas de ramener des pommes de terre et de l'excellent jambon, nous avons passé la soirée au coin du feu. Quelle ambiance magique ! Le fils des propriétaire nous a concocté des babas cuits au feu en dessert. Le ciel est tout étoilé, les enfants heureux et nous avons le sourire jusqu'au oreilles. Comme dirait Lou Reed : " Just a perfect day, problems all left alone, ... Oh, it's such a perfect day. I am glad I spent it with you ... You are going to reap just what you sow" . Je pense que j'ai déjà partagé cette chanson mais je l'adore (sélection mariage ♥️). Après cette magnifique journée, j'ai mal dormi en pensant aux 7 prochains mois mais demain, ça ira mieux 😃 Que les vacances continuent  !

 

Le matin, nous avons eu la chance de visiter le petit musée de  notre guesthouse. La propriétaire nous a montré les photos, objets, les écrits de sa famille spécialisée dans le sel. Nous quittons Nuodeng avec beaucoup de souvenirs. Je ne peux que vous le conseiller.

 

A bientôt pour la suite de notre voyage à la découverte du Yunnan et de ses magnifiques paysages. 

 

PS : Cet article a été écrit aux sons des conférences et/ou des cours en ligne de mes hommes. Même si ce n'est pas de la musique, c'est assez enrichissant !

 

Télécharger
Star system
D7A70F6B-1851-422B-AF91-27745E300B25_2_0
Format Video QuickTime 43.0 MB
Télécharger
1, 2, 3 ... YI, ER, SAN ... gym matinale
E1ED2BA0-501D-4440-8374-12EC9832DCB0.mov
Format Video QuickTime 65.6 MB
Télécharger
Un petit massage ?
6612E34C-A297-4102-A60C-FF79D1E81F23.mov
Format Video QuickTime 44.8 MB
Télécharger
C'est bon ça ! Dans le cochon, tout bon !
C8B34953-471C-4CEC-B815-4141A4697829.mov
Format Video QuickTime 53.5 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Pawel (jeudi, 14 janvier 2021 11:13)

    Dju, faut tout lire attentivement, tu caches les annonces �

  • #2

    AFA (vendredi, 15 janvier 2021 03:38)

    Pawel, c’est une manière de voir qui lit les articles ou non. ahahah

  • #3

    Tania (vendredi, 22 janvier 2021 12:54)

    Top article. Une fois de plus. Oufti... Retour cette année en Belgique... J'en connais qui doivent vous attendre les bras ouverts. Par contre, ça doit faire bizarre... Dualité des sentiments... Big biz

Ce  blog  est créé par Anne-France Archambeau. C'est une invitation au voyage et à la vie d'expatriés en Chine 🇨🇳 , à Pékin.

N'hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir plus : af_archambeau@yahoo.fr ou suivez-nous sur instagram (annefrancearchambeau).

Toute reproduction est strictement interdite.

 

 

Moteur de recherche : ICI