· 

Tulou or not tulou: that is the question.

Fini la mer et la Dolce Vita. Fini les maisons coloniales et les ruelles fleuries.  Bienvenue dans une toute autre dimension avec les Tulou de Fujian.

 

Avez-vous déjà vu ces étranges maisons rondes avec un trou au milieu ? Saviez-vous qu'elles pouvaient être également carrées ou ovales ? Pour notre part, avant d'arriver en Chine, on ne connaissait pas cette architecture si spécifique. Et puis, étant bloqués ici, nous avons ouvert nos yeux sur de nouvelles régions. En échangeant les bons plans avec nos amis, nous avons hésité à aller voir Zhangjiajie et ses fameuses montagnes. Ce seraient celles qui ont inspiré James Cameron pour réaliser les montagnes flottantes de Pandora dans le film Avatar. Les paysages sont splendides et si verdoyant. En effet, il y pleut 320 jours par an. En tant que Belges, la pluie ne nous fait pas trop peur (quoique) ... cependant, notre regard a été attiré par les décors d'un autre film : Mulan. Même si ce film est controversé ici pour des raisons diverses et variées, notre attention s'est fixée sur la maison de Mulan. Je ne sais pas pourquoi mais je voyais bien Arnaud escalader et courir au milieu des poules 😃  C'est le cinéma qui nous a aidé dans notre choix cette fois-ci. Bienvenue dans les Tulou du Fujian (Sud est de la Chine).

 

Mais qu'est ce qu'un tulou me direz-vous ? Tulou (土楼) signifie bâtiment en terre. Ce sont des forteresses de plusieurs étages construites par les Hakkas pour se protéger des bandits et des bêtes sauvages. Les Hakkas sont originaires du Nord de la Chine. Ils font partie de l'ethnie Han (comme 93 % des Chinois) mais ils ont une identité qui leur est propre suite à leur passé complexe (Dynastie Jin : 265 - 316). Pour éviter famines, catastrophes naturelles et  persécutions, ils ont migré vers le sud pour s'installer dans le Jiangxi, le Fujian et le Guangdong. Ils ont reçu leur nom Hakka qui signifie "invités" ou "familles hébergées".  Ils ont leur langue, leur folklore et surtout une manière de vivre en communauté qui leur est propre. Chaque fois qu'ils arrivaient dans un nouvel endroit, ils devaient affronter et surmonter de nombreuses difficultés ensemble. Ils font partie d'un clan, d'une même famille. Comme tous les peuples sans terre, les hakkas chérissent leurs lopins de terre. Ce sont des travailleurs qui se sont battus pour s'installer et travailler là où ils pouvaient. Pour accueillir ces clans, parfois des centaines de personnes, il fallait une maison à leur image.

 

Dressés au milieu des montagnes, rizières et champs de thé, les tulou ressemblent à des forteresses tant leur dimension est étonnante. Il n'y a pas de fenêtres aux étages inférieurs et seule une porte principale (fermée la nuit) permet d'entrer. Ces bâtiments réalisés entre le 12 ème et le 20 ème siècle sont construits à base de terre (mélange d'argile, sable et chaux) et de fécule de riz gluant, renforcés par des tiges de bambous et des copeaux de bois. Une fois le tout séché, il n'était pas évident d'y enfoncer un clou clin d’œil 😉. Une bonne partie des murs font au moins 1,5 m d'épaisseur. Le toit est composé de tuiles avec de larges avant-toits en surplomb. Ils ont été conçus pour résister aux incendies, inondations, tremblements de terre ou encore invasions extérieures mais surtout pour vivre comme une communauté.

 

Généralement, il n'y pas une maison seule mais un ensemble de tulou, qu'on appelle cluster. Ils peuvent être circulaires, carrés, rectangulaires, ovales, ... Cependant, ce sont les deux premières formes qui sont les plus fréquentes. La circulaire est la plus spectaculaire et impressionnante. Surtout quand on entre dedans et qu'on s'imagine cette vie en communauté. Certains tulou peuvent accueillir 800 personnes ... La forme ronde favorise la solidarité selon mes lectures. Personnellement, je compare cela à un grand gâteau qu'on coupe en parts égales. Chacun a son morceau autour de la cour centrale. Cette cour est le coeur du tulou, lieu de vie et de socialisation. Au rez-de-chaussée, vous trouvez les cuisines intérieures ou extérieures ; au premier, l'espace de stockage et aux étages supérieurs les chambres. Pour accéder aux étages, vous devez prendre les escaliers et couloirs communs (comme dans nos appartements). Dans la cour, vous pouvez avoir d'autres bâtiments construits en cercles concentriques qui abritent des écoles, temples des ancêtres ou encore une salle de réunion pour de grands événements (mariages, ...). En pénétrant dans ces forteresses, on se dit que la bonne entente entre voisins est primordiale.

 

Il y aurait encore environ 3.000 tulou dans la province du Fujian. Depuis juillet 2008, 46 ont été inscrits au patrimoine de l'humanité de l'Unesco. Au vu des autoroutes et des complexes hôteliers en phase de construction, cette région sera bientôt beaucoup plus touristique. Mais en vous aventurant hors des sentiers battus, vous aurez encore la chance de découvrir ce mode de vie traditionnel. 

 

Après cette petite mise en bouche (j'avais dit que je le faisais court), place à notre voyage. Il nous a fallu un peu moins de trois heures de voiture pour arriver à Chuxi. Sur la route, on s'émerveillait déjà : "Alex, Arnaud, regardez, des maisons tulou !" Et des tulou, on en a vu ... un peu, beaucoup, énormément 😀 Situé dans un magnifique cadre de collines boisées, le village de Chuxi compte cinq bâtiments circulaires et plusieurs carrés. Après avoir gravi la colline pour prendre une photo (des photos ?) aérienne, nous avons traversé la rivière pour entrer dans notre premier tulou : grand moment ! C'est étrange de se dire que des gens habitent ici. C'est complètement différent de notre canevas. Nous avons visité le Jiqing Lou. Il serait vieux de 600 ans et construit sans un seul clou. Il est non habité et abrite un musée expliquant la culture hakka, les constructions, les matériaux utilisés, les traditions, ... Les enfants ont adoré déambuler dans les couloirs en bois, se cacher dans les nombreuses pièces et me faire peur avec la poupée abandonnée (oui, j'ai peur des poupées mais aussi des clowns à cause mon frère Dominique). On a eu droit à des séances photos avec les Chinois (chose qui était devenue assez rare depuis le Covid). Nous avons également goûté une friandise typique de là-bas, adorée par le petit garçon en rouge mais un peu trop sucrée pour nous.

 

Après ces premiers pas en terre inconnue, nous nous rendons à Taxia dans la Vallée du Shuyang. Nous dormirons deux nuits dans le tulou Weiqunlou Inn tenu par Monsieur Zhang et sa famille. Tant qu'à faire, on se la joue à fond : vive l'authenticité et les lits bien durs 😜 Après avoir observé les locaux travailler et les poules picorer dans la cour, nous allons nous balader. Lové dans la vallée, Taxia est considéré comme l'un des quinze villages les plus pittoresques de Chine car il concentre vingt maisons fortifiées qui bordent la rivière. Nous découvrons le Temple des Ancêtres Zhang (Deyuan Ancestral Temple) qui domine le village. Construit à la fin des Ming, ce temple est simple et élégant. Il est entouré de 21 stèles en pierre finement sculptées pour célébrer les exploits de ancêtres Zhang. Nous avons même eu droit à un spectacle de marionnettes. Un tout grand moment ! Ensuite, nous avons rencontré des petits enfants en plein travail, une boutique avec des serpents en vitrine et des massages à base de leur venin on pense, ... Notre guide, Sophie, avait réservé le restaurant pour six heures. Belle pré-soirée avec les enfants. A 19 h 00, notre petit ventre bien tendu, on se dit : "On fait quoi ? " Car ici, il fait calme, très calme. On laisse les enfants jouer aux jeux vidéos, on va faire une balade digestive histoire de se mettre encore trois kilomètres supplémentaires pour notre challenge sportif (J'me bouge pour mon club, à savoir le TT Saint-Georges). Il est seulement 19H40. On rentrera tranquillement dans notre tulou qui a pris des couleurs magiques avec ses lanternes allumées. Bref, on se fera une soirée James Bond et dodo avec les poules. 

 

Après une bonne nuit et une patate douce au petit-déjeuner, direction Yuchanglou (village de Xiaban). Ce tulou construit en 1308 est l'un des plus anciens encore debout. Il est déjà impressionnant de l'extérieur avec ces cinq étages mais c'est un grand ouaww quand nous passons l'unique porte et accédons au coeur de cette forteresse. Suite à une erreur de calcul lors de sa construction, ses piliers sont penchés et il est ainsi surnommé le bâtiment en zigzag (ou tulou incliné). Il comporte 270 pièces. Il possède également son propre réseau d'eau. Toutes les cuisines disposent d'un puits. Il était coupé en cinq compartiments ou résidaient les cinq clans fondateurs. A ce jour, ce tulou est habité par une centaine de personnes. Les locaux vivent du tourisme en vendant thé, photos, souvenirs, ... Nous avons apprécié la cérémonie de thé et l'accueil souriant des locaux. Nous nous sommes baladés dans les étages supérieurs pour donner une autre dimension à nos découvertes et nous imprégner de cette vie si particulière. 

 

Si vous avez déjà vu des photos des tulou, c'est sûrement celles du cluster de Tianluokeng (village de Shangban). C'est l'un des ensembles les plus pittoresques et les mieux conservés de la région. Les habitants surnomment ces cinq bâtiments "quatre plats et une soupe" car ils ont trois formes : circulaire, carré et ovale. Selon la philosophie chinoise, ils représentent les cinq éléments : métal, bois, eau, feu et terre. Pour d'autres personnes, ce cluster ressemble aux anneaux olympiques.  Il y a aussi une légende  (ou non) qui dit que pendant la guerre froide, des satellites ont détecté ces drôles de maisons. En fait, la CIA pensait que c'était des silos à missile ... Logé sur la montagne de Hudong, cet ensemble offre en effet une scène mystérieuse. Nous n'étions pas les seuls à vouloir prendre la photo "carte postale". Après avoir un peu poussé des coudes et souri pour les photos des Chinois, nous avons cette vue imprenable. Magique et mystique. 

 

Allons voir cela de plus près et entrons dans les cinq tulou. Ici, c'est un joyeux "bordel". Hyper vivant et animé. Entre les peintres, les enfants qui courent, les marchands de nouilles, les lanternes rouges, le linge qui pend et les chaises colorées en plastique, le contraste est flagrant avec l'extérieur imposant et sobre. On retrouve cette vie en communauté dont je vous parlais plus haut. Ça discute, ça cuisine, ça lave, ça court, ... une vraie vie de village. C'est cool car il n'y a pas trop de monde et nous pouvons observer cette manière de vivre sans les mégaphones des groupes touristiques. So lucky 🍀 

 

Après un petit plat de nouilles, nous nous rendons à Shiqiao, village authentique et peu touristique. En fait, un vrai bled et le véritable coup de coeur des petits Back. On entre dans le tulou de Shunyu et ce dernier retient toute notre attention. Ici, pas de petites boutiques. Ici, pas de pavés mais un vaste terrain vague de 74 mètres de diamètre entouré d'une énorme bâtisse avec 384 chambres. Impressionnant ! Il faudra y aller par vous-même car les photos et le film ne permettent pas de faire ressortir cette immensité. Certains villageois cuisinent ou préparent leur alcool de riz. Le calme règne. L'atmosphère est étrange. Le ciel bas et gris amplifie ce côté mystérieux. Un moment, Sophie nous demande si on souhaite rentrer à l'hôtel. Il est seulement 15h00 et on lui dit : "Des Tulou, des tulou, on en veut encore". Alors, on décide de monter dans le village. On fera la connaissance d'une vieille dame de 93 ans qui tient la garde devant son tulou. L'intérieur de ce dernier est assez comique car certains ont construit de véritables bâtiments dans la cour. Le service de l'urbanisme belge aurait de quoi se mettre sous la dent ici !

 

On continue notre ascension et on s'écarte du village. Les tulou semblent abandonnés mais la nature a repris ses droits et ce sont les chauves-souris 🦇 qui se baladent ici. Les enfants adorent et passent d'une pièce à l'autre. Il reste des cadres au mur ou des bols sur le sol. Alex se prend pour un metteur en scène nous fait des "creepy movies". So scary 😱. Personnellement, je n'aimerais pas me retrouver la nuit là-bas. On restera plus d'une heure dans cette maison désertée. Sophie apprécie aussi et me dit qu'elle reviendra avec son fils. On se baladera aussi dans les champs de bananiers.

 

Retour à la civilisation avec les dames travaillant dans les champs, les personnes nous proposant de goûter leur alcool local (non merci 😊) et ce groupe de mamys discutant. Les photos sont un peu floues mais elles étaient hyper marrantes. Je pense que celle avec la veste rouge tient la baguette à la maison. Nous nous arrêtons ensuite dans la seule guesthouse du village. Magnifique endroit. J'ai l'adresse si vous souhaitez vous perdre à Shiqiao. 

 

La journée touche à sa fin. Les enfants ont leur dose de tulou. Nous ferons un dernier tour à Taxia. Si vous ne voulez pas dormir dans un tulou, il y a un hôtel avec piscine et même un flamant rose, le grand luxe 🦩🦩🦩. De là, vous avez une vue sur notre hébergement. Personnellement, nous avons bien aimé cette expérience avec les poules et chats dans la cour. On ne ferait pas notre quarantaine dans cette micro chambre mais pour deux nuits, c'est top ! 

 

Allez, il est temps de vous dire à bientôt pour de nouveaux paysages. J'espère que vous vous souviendrez du mot tulou car je ne sais pas combien de fois je l'ai écrit dans cet article 😃 

 

Au vu des annonces belges,  la situation s'améliore. Profitez bien de vos familles et amis. On pense très très fort à vous malgré la distance.

 

Gros bisous

 

La Back Family

 

PS : j'ai eu quelques difficultés à trouver un titre lié à une chanson. Donc, je me la suis fait petit joueur 😉 Et vous, Tulou or not Tulou ???

 

 

Télécharger
Notre première Tulou - Jiqing Lou
1B9B54B1-4735-4CEF-AEDE-AAC71B87720A.mov
Format Video QuickTime 56.5 MB
Télécharger
Juste magique
600541E7-529B-471B-8005-AE417DB9CC09_2_0
Format Video QuickTime 33.0 MB
Télécharger
Vous voyez-vous vivre dans ce style de maison ?
DFD411D6-BE5A-4DB8-A437-13624FE5DD51_2_0
Format Video QuickTime 29.7 MB
Télécharger
Chauves-souris 🦇 🦇 🦇 🦇
24D74E91-36A0-41D9-A462-BC3B9DE36AF6_2_0
Format Video QuickTime 8.6 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    José CREUEN (jeudi, 13 mai 2021 11:50)

    Superbe ! Belle découverte de ces Tulou(s) dont je n'avais jamais entendu parler...

  • #2

    annie cornet (jeudi, 13 mai 2021)

    impressionnant belles découvertes j'adore la photo avec 5 petites vieilles madame

  • #3

    Marie (jeudi, 13 mai 2021 14:58)

    Nous : Tulou, bien sûr !!
    Je me suis retrouvée dans les "bons plans avec nos amis", vous avez fait le bon choix et nous le mauvais ;-) mais grâce à cela, tu pourras nous partager l'adresse de la petite huesthouse vachement sympa lors de notre prochain périple sur vos traces. En échange, je te partagerai les bons plans anti-drache-nationale pour votre trip à Zhangjiajie. Bizz et merci pour larticle, trop chouette de te lire, comme toujours.
    Mingtianjian !

  • #4

    AFA (samedi, 15 mai 2021 13:23)

    @ José : Comme quoi, même en étant allé de nombreuses fois en Chine, il y a toujours des choses à découvrir.
    @ Annie : Les villages sont souvent désertés par les jeunes. Les vieilles dames contrôlent les entrées des Tulou même.
    @ Marie : Bien sur que Tulou ! On se réjouit de découvrir les montagnes Avatar en 2021 ou même 2022. Je te garde les petits conseils et les bonnes adresses of course ! A bientôt pour de nouvelles découvertes ensemble. J'ai encore une liste bien complète à Pékin ou ailleurs.

  • #5

    Irène (dimanche, 16 mai 2021 15:30)

    Vous avez marché "dans nos pas" et j'ai reconnu la plupart des tulous et des lieux sur les photos, même le petit resto au bord de la rivière à Taxia� Chouette de refaire les visites guidées et commentées grâce à ton article !

Ce  blog  est créé par Anne-France Archambeau. C'est une invitation au voyage et à la vie d'expatriés en Chine 🇨🇳 , à Pékin.

N'hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir plus : af_archambeau@yahoo.fr ou suivez-nous sur instagram (annefrancearchambeau).

Toute reproduction est strictement interdite.

 

 

Moteur de recherche : ICI