I'm dreaming of a white Christmas

Déjà décembre, le temps passe et les activités de ce mois nous mettent en appétit pour notre retour en Belgique 🇧🇪 Comme un avant goût de Noël !

 

Décembre commençait bien avec une petite soirée pré-Noël chez nos copains parisiens, Elisabeth et Mika. Au programme : sapin de Noël, cacahuètes, blind test, bons petits plats et danse jusqu'au bout de la nuit. Pour les cadeaux, il y avait un peu de tout (seule règle : moins de 7 euros). Il y a eu des heureux ou pas (surtout que tu pouvais te faire piquer ton cadeau s'il plaisait à quelqu'un). Après une lutte acharnée, nous sommes rentrés avec une belle écharpe et une improbable assiette jaune ... C'est aussi marrant de découvrir les choix musicaux en fonction des pays (Angleterre, Irlande, Chine, Allemagne, Luxembourg, Italie, Singapour, ... : pas le même combat !). En fin de soirée, nous avons découvert Pékin sous la neige. La magie de Noël a opéré.

 

Bon, le lendemain, c'était moins magique pour les études mais le maximum avait été fait les semaines avant. Finalement, je stressais de ne pas stresser (non, on ne me changera pas). Les enfants en ont profité pour jouer dans la neige. L'après-midi, il sont allés au trampoline park avec nos petits voisins chinois. Le calme à la maison, c'est rare. 

 

Le dimanche, réveil 6h30 pour être à l'heure pour l'examen de chinois. A Pékin, on n'est jamais certain du trafic. Même un dimanche, tu peux prendre 1H40 ou 35 minutes pour accomplir le même chemin. C'est l'option rapide qui a primé. Je suis arrivée à 7H20 pour passer à 9H00. Je ne vous dis pas le nombre de passages aux toilettes avant d'entrer dans la salle 😊 Le HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi) est un test d'évaluation officiel des compétences en chinois mandarin. Il y a 6 niveaux. Bon, il fallait bien commencer et j'ai choisi le HSK2. A ce niveau, tout se fait encore avec le pinyin et donc l'apprentissage des caractères n'est pas nécessaire. Pour rappel, le Pinyin est la transcription officielle du chinois mandarin. On utilise l'alphabet latin mais la prononciation n'est pas la même. Après plus de 18 mois d'apprentissage, je rame toujours. Je commence à me demander si comme invoqué par une professeur d'anglais, je ne devrais pas aller voir une ORL 😃pour ouvrir mon oreille linguistique. Mais bon, on n'abandonne pas. Après avoir montré patte blanche à savoir ton passeport, ton inscription et un passage au rayon X, tu peux t'installer devant ton ordinateur. Nous étions une bonne vingtaine à passer ce test (tout âge et toute nationalité). Tu as soixante questions : 35 compréhensions orales et 25 écrites. Il m'a fallu un peu de temps pour me concentrer mais bon, après je pense que cela a été. Comme à l'unif, Gilles a parié un resto sur mes points. Résultat début janvier.

 

Après cela, j'allais rechercher mes hommes pour aller à l'ambassade belge. On avait rendez-vous avec Saint-Nicolas. C'est quand même toujours sympa de garder les traditions à 8000 km de chez nous. Bon, il n'est pas arrivé en âne mais en tuk-tuk. Belle réunion belge avec quarante enfants. Pas de spectacle de Tchantchès cette année car il a donné sa place à Guignol ! En tout cas, ça cogne ;) Merci Martin, le Liégeois,  pour nous donner ces spectacles qui nous ramènent en enfance.

 

La première semaine du mois était bien chargée à l'école avec le traditionnel Santa Secret Shop. Comme l'année passée, nous étions bénévoles pour aider les enfants à choisir leurs cadeaux et les emballer. Quel plaisir de les voir déambuler avec leur petit sac (en papier !) pour dégotter le plus beau présent. Je suis toujours aussi douée pour les emballages (pas comme les Coréennes qui sont des expertes, mais bon ... c'est l'intention et le sourire qui compte non?). Cette fois-ci, j'ai fait dans la récupération pour les déguisements. Il y avait un peu moins d'ugly sweater (Evelyne revient 😃 !) mais un renne fougueux et de beaux chapeaux. Ces journées ont été coupées par les "Learning Looks". On passe une heure avec nos enfants dans la classe pour découvrir ce qu'ils ont appris. Pour Alexandre, le sujet du mois était la seconde guerre mondiale. Impressionnant tout ce qu'il connaît sur ce sujet (j'ai dû revoir mes classiques pour le suivre). Nous avons construit des "Anderson Shelter", abris anti-aérien pour nous protéger des bombes. Les enfants avaient déjà fait des maquettes. Celles-ci, grandeur nature, pouvaient accueillir une petite dizaine de personnes. Après le montage, le camouflage, les enfants sont allés choisir leurs vivres dans les limites des stocks. Ils ont partagé leur repas à la lueur des bougies. Nous avons passé ce moment avec la musique des années 40 et puis sous les bruits des bombes. Très enrichissant. Le lendemain, c'était au tour d'Arnaud. Retour à l'âge préhistorique. Nous avons dessiné et peint les murs de caverne : mains, chevaux, cerfs, hommes avec armes, volcans, ... Notre imagination a bien travaillé. Les enfants ont adoré ainsi que la chemise blanche d'Arnaud qui a gagné en couleurs 😊C'est vraiment gai de partager ces instants et de voir nos enfants dans leur vie de tous les jours. Comme vous vous en doutez, ils sont maintenant à l'aise en anglais (et corrigent nos prononciations avec nos RRRRRR bien français). Le lendemain, c'était à mon tour de "dessiner" une belle tête de bouddha au doux nom de Tara, la déesse du Girl Power. Bon, ce n'est pas là dedans que je vais réorienter ma carrière 😊 Deux heures en compagnie de belles personnes. Tenzin Dolma a créé une école, Snowland Art pour permettre à des jeunes hommes et femmes de faire des études. Elle vit avec seize étudiants et les suit dans différentes matières principalement artistiques. Il s'agit d'un programme de cinq années leur permettant de décrocher plus facilement un travail. L'école est située dans le Gansu près d'un temple tibétain. Dans ces régions plus reculées, les filles n'ont pas souvent la chance de suivre des études. Cette école est une opportunité pour elles de gagner leur indépendance. Le témoignage de Wende Tso, sa jeune étudiante était très émouvant.  La suite de cette semaine a été agrémentée par un cours de cuisine indienne au top, une promenade dans les hutongs du côté du Temple des Lamas et un apéro chez nos copains de Nandrin. 

 

Le samedi, après sept jours à trois, j'étais heureuse de retrouver mon homme (devenu expert des vols aériens) pour un petit week-end sympa. L'après-midi était en mode Noël. Nous avions le German Christmas Market à l'école. C'est un marché de Noël avec vin chaud, gaufres, petits artisans, chansons, décorations et beaucoup beaucoup beaucoup de monde. Alexandre jouait avec le groupe d'instruments à vent (et oui, toujours au trombone) et chantait avec la Chorale. Parmi les chansons : Smoke on the Water, I'm dreaming of a white Christmas ou encore Walking in the winter wonderland. La magie de Noël opère bis. On est toujours impressionnés par leur aisance scénique. A 19h30, on les laissait entre de bonnes mains (Merci Ingrid et Christophe) pour faire une soirée mémorable en ville. Une descente de Pères Noël pour les 40 d'Abs. Gilles et moi, seuls non anglophones étions bien entourés ! On a beaucoup ri, chanté et dansé. Le fait de remonter tous en bus était une sacrée idée (je me demande si on n'avait pas divisé notre âge par deux). Cerise sur le gâteau : Saint-Nicolas était passé pendant notre absence. Je ne vous dis pas comme les enfants étaient heureux de retrouver leurs parents le dimanche matin !

 

Dernière ligne droite avant notre retour en Belgique 💕Les petits ont eu leur journée "déguisement de Noël" (avec récupération des vêtements des parents du WE)  et la petite fête en classe. Pour moi, c'était la course aux derniers cadeaux, bagages et encore des mystères de Pékin. Cette fois-ci, c'est avec l'association Pékin Accueil que j'ai découvert les ateliers de fabrication de costumes de l'Opéra. Travail minutieux et méticuleux. Impressionnée par toutes les étapes nécessaires pour arriver à ces somptueuses robes. On se rend compte aussi de la chance qu'on a en passant dans certaines ruelles. L'après-midi, c'était ma balade comme Dora l'exploratrice. Avec mon sac à dos à la recherche des trésors perdus. Accompagnée d'une copine française, nous avons exploré le quartier des antiquaires, des calligraphes, de nouvelles ruelles. Ce qui est étrange dans cette ville, c'est le calme qui peut régner dans ces labyrinthes situés au coeur d'une ville de 23 millions d'habitants. Gilles m'a rejoint directement de Qinhuangdao. Nous avons donc prolongé cette sortie ensemble. Les enfants, cool chez des amis, nous avons apprécié ce moment. Merci à nos copains / copines pour les gardes, baby-sitting, les découvertes, repas, ... Nous nous sommes recréés un bon groupe de copains ici. C'est si important quand on est loin de nos familles et amis. Alexandre et Arnaud apprécient aussi ces moments "sans nous". 

 

Nous avons donc serpenté les hutongs, regardé les Chinois jouant au jeu de Go, admiré le coucher de soleil et pris un petit apéro. Ce qui était comique, c'est la play list du bar : Hélène Rolles, Alizée, une reprise des Champs Elysées. Pas vraiment ce qu'on a l'habitude d'écouter. Après nous avions rendez-vous avec le Yunann (notre destination d'avril) au restaurant "Lost Heaven". Rien que le nom fait rêver 😃Il est situé dans une énorme cour située au Sud de la Place Tian An Men. En fait, cet endroit avec un parc énorme abritait les anciens locaux de l'Amabassade américaine. On peut y trouver aussi le Blue Note, bar avec des concerts de Jazz (un partant pour nous accompagner en 2020 ?). Ce soir, on se concentrera sur nos estomacs. Malgré la vaste salle, l'atmosphère est chaleureuse et cosy ; le service et la nourriture impeccables. A refaire au printemps en terrasse avec vue sur le centre historique. 

 

La semaine touche à sa fin et nos loulous terminent ce premier trimestre avec de bons bulletins. Après une soirée chez des nouveaux Belges (selon les Français, ils se sentent envahis cette année), nous sommes prêts et festifs pour retrouver les nôtres. D'ores et déjà, nous vous souhaitons un joyeux Noël et une super année 2020 avec santé et bonheur. Au plaisir de vous croiser et/ou de vous entendre et/ou de vous lire en Belgique ou en Chine ... Dans nos projets pour la nouvelle année : découvertes, partages, HSK3 et le Great Wall semi marathon ... Bon, on se met un peu de pression dès le deux janvier ! Et vous ?

 

Profitez de vos familles. Comme dirait un grand sage, Kungfu Panda 🐼 : "Hier est derrière, demain est mystère, et aujourd'hui est un cadeau, c'est pour cela qu'on l'appelle le présent".

 

 

Télécharger
Walking in the winter wonderland
9670.MP4
Fichier Audio/Vidéo MP4 5.6 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Pawel (lundi, 16 décembre 2019 12:12)

    Vivement vous revoir :-)

  • #2

    Emilie (lundi, 16 décembre 2019 13:30)

    Super de lire vos aventures ! Au plaisir de vous croiser à Spa, peut-être. Bisous

  • #3

    Pascale (lundi, 16 décembre 2019 20:44)

    Ces photos respirent le bonheur, bon retour en Belgique !

  • #4

    AFA (mercredi, 18 décembre 2019 16:46)

    Pascale, Emilie, Pawel : merci beaucoup. Gros bisous