· 

Up on melancholy hill, there's a plastic tree. Are you here with me ?

Envie d'évasion, d'ascension, de montagnes, de villages, de mer de nuages, de paysages, de couleurs ... Avec en toile de fond la musique de Gorillaz, escaladez avec nous les splendeurs d'Anhui.

 

Située au centre-est de la Chine, Anhui est l'une des plus petites provinces de l'Empire du Milieu. Elle marque la frontière entre la Chine du Nord et du Sud. Considérée longtemps comme l'une des plus pauvres, elle a pu amorcer sa transition économique grâce à ses gisements de minerais et à des systèmes d'irrigation ingénieux qui ont permis le développement de l'agriculture. Ses larges plaines accueillent des cultures de riz, de maïs, de blé et de soja. Sur ses collines verdoyantes, ce sont les cultures en terrasse de thé qui dominent. Cette province est surtout renommée pour ses extraordinaires paysages dont les célèbres Montagnes Jaunes (Huangshan - Yellow Mountains), la montagne bouddhiste sacrée Jiǔ huá shān ou encore la taoïste Qíyūn Shān. Anhui attire aussi par ses villages séculaires du Huizhou à l'architecture typique (Xidi, Hongcun, ...). Fini le rouge et le gris, bienvenue au blanc et au noir. Les murs blanchis à la chaux sont surmontés par des pignons en forme de tête de cheval. L'objectif de ces séparations était d'arrêter la propagation des incendies à toute une rangée de maisons. A l'intérieur de ces bâtiments blancs au toit en tuiles noires, vous trouverez de magnifiques cours intérieures illuminées par des puits de lumière. En effet, c'est grâce aux ouvertures rectangulaires du toit et non aux étroites fenêtres que la luminosité naît. Il est important de lever les yeux pour admirer le travail de sculptures sur bois. Ces villages sont lovés au milieu des collines verdoyantes, non loin coule une rivière. Le décor est planté !

 

Nous avons passé quatre jours dans le sud-ouest d'Anhui. Nous avons choisi cette destination car les distances entre les sites sont proches. Ce voyage, nous devions le faire en mars avec mes parents accompagnés de Valérie et Vincent. Malheureusement, la vie en a voulu autrement ... Nous espérons les faire voyager à distance, et vous aussi. Nous pensons à vous ♥️ 🇧🇪♥️ ! 

 

Malgré un petit stress quelques heures avant notre départ, c'est avec des lettres supplémentaires justifiant notre bonne santé et notre non départ de la Chine depuis des lustres que nous avons pu prendre l'avion. Heureux de pouvoir nous évader dans une province inconnue pour la Golden week. Pour rappel, cette semaine de congé est celle de tous les Chinois. C'est l'occasion pour eux de voyager, de revoir leur famille et de fêter les 71 ans de la République Populaire de Chine. Elle tombait en même temps que la fête de la Mi-Automne appelée également la fête de la Lune. Cette dernière est également très importante car elle marque la fin des récoltes et le repos de la terre. Pour éviter les foules, nous sommes partis quelques jours plus tôt que les jours de congés nationaux.

 

Nous atterrissons à Tunxi, appelée également Huangshan City. Après une bonne nuit de sommeil (entrecoupée par les gros klaxons des trains) et un bain de compétition pour les petits, nous voilà prêts à marcher pour découvrir cette région. Notre guide, John (parlant anglais, français, mandarin ainsi que divers patois) nous explique les origines, le développement économique de la province. Nous sommes en route vers la montagne sacrée taoïste Qíyūn Shā(Mont aussi haut que les nuages - 585 mètres). La traversée du pont Dengfeng nous plonge déjà dans un panorama époustouflant. La rivière ainsi que le village avec ses maisons blanches et noires sont entourés de collines verdoyantes. Nous traversons les petites ruelles calmes et commençons l'ascension des nombreux escaliers. Il existe bien sûr un téléphérique mais on veut préparer nos gambettes aux prochains jours. Tels les pèlerins, nous découvrons les treize pavillons qui égrainent notre ascension d'une heure trente, à l'ombre des arbres. En chemin, un vieux monsieur souhaite nous soigner, nous longeons des champs de thé, nous nous émerveillons devant les vues, rencontrons de drôles d'insectes. Nous faisons la connaissance d'une dame très courageuse qui, suite au décès de son mari, a travaillé comme porteuse pour nourrir sa famille. C'est maintenant quelqu'un de connu dans la région suite à de nombreux passages à la télévision chinoise. Au sommet, nous arrivons à la billetterie et entrons sur le site. Les sentiers nous amènent dans des sanctuaires, des tombes, des petits temples établis dans des grottes et des niches creusées dans des falaises en grès rouge. Des phrases en caractères chinois sont gravées sur les parois. Un moment, nous prenons un sentier bordé d'arbres couverts de rubans rouges (les fameux voeux) ; au bout, une vue splendide sur le village perché de Qiyun et sur le pavillon doré. Nous nous baladons dans les ruelles accueillis par les sourires des locaux, admirons le travail d'un artiste croquant le paysage et on trouvera même l'empreinte d'un dinosaure ! John m'explique la théorie du Yin et du Yang ; les liens entre les cinq éléments (bois, feu, métal, eau, terre). Il nous montre des collines qui ressemblent à des éléphants, des mains, ... On prépare notre cerveau à l'imagination chinoise. Il est temps de redescendre. Nous empruntons un autre chemin et nous retrouvons au milieu de champs de tournesols et de fleurs orangées. Cette balade nature de dix kilomètres, loin des foules est une belle entrée en matière. 

 

Après un petit arrêt à l'hôtel, nous passerons la fin de l'après-midi et la soirée dans les vieilles rues de Tunxi. Nous flânerons dans les ruelles aux centaines de drapeaux chinois (fête nationale oblige) et aux dizaines de boutiques de souvenirs, de thés, d'ustensiles de calligraphie, de nourriture ... On admirera les belles façades en bois, la pharmacie, ... Nous testerons quelques spécialités mais ne tenterons pas le hairy tofu. Comme son nom anglais l'indique, il est chevelu ... Nous nous arrêterons dans la rue Zhongma Lu où les cafés et terrasses sont accueillantes. Nous prendrons un verre ou deux sur la terrasse du Sweet Time Café. Un moment, le regard de Gilles sera happé par un attroupement. En effet, de jolies demoiselles, aux tenues bien colorées (courtes ?) sont en train de faire un shooting pour le Club QUEEN ... Gilles se fera un plaisir de participer au petit film. Si vous y allez, dites-moi si un bon Liégeois se trouve sur les photos de ce Club étrange 😉Notre apéro terminé, nous mangerons les spécialités locales chez Meishi Renjia. Nos choix se sont avérés les bons et c'était top ! Fous-rires garantis avec nos enfants ! Pour le retour à l'hôtel, nous admirons Tunxi de nuit et achetons quelques provisions pour notre future escapade. 17 kilomètres dans les jambes, il est temps de se reposer avant nos deux journées sur le site le plus mythique et visité d'Anhui : Huangshan (Montagnes Jaunes - Yellow Mountains), spectaculaire parc naturel national.

 

C'est, munis de nos trois petits sacs à dos, que nous allons découvrir cette merveille reconnue par l'Unesco. Pour atteindre les sommets, trois options : prendre la voie de l'est pendant 7,5 km avec un dénivelé de 900 mètres ou la voie de l'ouest, plus belle mais aussi plus longue (15 km) ou le plus simple : le téléphérique. En préparant le voyage, nous avions pensé ne pas opter pour la solution facile. On avait en tête de monter par l'est et redescendre par l'ouest. En en discutant avec notre guide et les enfants, on a revu nos prétentions à la baisse et décidé de garder notre énergie pour les sommets. Nous voilà donc au pied de la montagne, à la gare de péage. On est déjà heureux car c'est vide, les lacets (barrière nadar) sont déserts. Ce site peut accueillir jusqu'à 50.000 personnes. Suite au Covid, c'est limité à 25.000. Lors de notre visite, il y avait moins de 4.000 visiteurs. So lucky (pas noir de monde comme on a pu voir sur de nombreuses vidéos et photos) ! Bien sûr, en tant qu'étranger, nous avons droit à nos contrôles privilégiés et poussés (avec appel à la police pour bien vérifier que le cachet du passeport est vrai. Non, nous n'avons pas quitté la Chine depuis le 2 février. Gilles doit chaque fois garder son calme avec cette question incessante mais bon, ...). On a nos sésames et pouvons prendre la première navette (il y en a plus de 100) qui nous amène au téléphérique. Après encore un mini contrôle, nous voilà dans la cabine prêts à entrer dans les nuages ... Car des nuages, il y en a ! On ne voit même plus les montagnes. Mais ce n'est pas grave, car justement, elle est réputée pour ses mers de nuages. C'est ce qui donne à l'endroit son côté mystique. Selon une affiche, il y a 258 jours brumeux sur l'année. Et nous, nous aurons eu tous les temps et le temps pour observer cette nature magnifique : brume, nuages, soleil, pluie, purée de pois, coucher de soleil ... Juste splendide ! Cette montagne a inspiré des générations de poètes et de peintres. Les pics granitiques recouverts ou non de pins de toutes tailles et formes avec en toile de fond les mers de nuages qui cachent les canyons. En tout cas, il faut avoir une bonne forme physique et des genoux d'aciers tant les chemins et escaliers sont nombreux. 

 

A la sortie du télésiège (Yuping cable car), nous empruntons un premier escalier et nous nous retrouvons un peu dans la foule. Tout le monde souhaite photographier un magnifique pin (Jade Screen Peak). On l'a immortalisé mais ce sera le premier de nos centaines de photos. Nous voilà donc partis à travers les chemins pour gravir les sommets et découvrir les pierres aux formes imagées : tortues, lions, poissons, pinceaux de calligraphe, dragons, singes,... Pour atteindre le Lotus Peak (le plus haut - 1864,8 m), nous passerons par des petites cavernes, monterons un escalier blanc qui semble nous emmener au paradis (Stairway to Heaven ?). Le fait que nous soyons complètement dans la brume intensifie ce sentiment de septième ciel. Au sommet, les Chinois attendent pour s'immortaliser près de la stèle. Nous continuerons vers les autres sommets (je vous les mets tous à la suite de l'autre) : Turtle Peak, Heavenly Sea, Xihai Terrace, Bright Summit, Flying Rock. Ce dernier est une pierre qui semble tenir toute seule, comme si elle volait. Nous avons été subjugués par ces paysages. A certains moments, nous étions dans la foule, à d'autres (très souvent) seuls au monde, comme perdus dans cette immensité. Les enfants ont adoré crier pour entendre leur écho sur la Xihai Terrace. On s'est amusé à deviner les noms des animaux. Nous avons été impressionnés par les porteurs qui gravissent ces escaliers avec des paquets pouvant atteindre 100 kilos. La peau tannée, souvent très minces, ils transportent leurs charges accrochées aux extrémités d'une perche. Ils amènent nourriture, eau ou encore matériaux de constructions. Il y a aussi des porteurs de chaises pour les personnes en difficulté mais nous n'avons vu personne utiliser ce moyen de transport contrairement à Qingcheng. Nous sommes restés longtemps à observer les paysages, à regarder les nuages danser et faire disparaître les pics. Des moments suspendus ! Au fur et à mesure de la journée, les couleurs changeaient pour se terminer sous les teintes roses et orangées du coucher de soleil, juste magique. A 17H30, nous atteindrons notre hôtel (Xihai Hotel), les jambes un peu tremblantes. Les petits auront marché onze kilomètres et gravi deux cent étages. Ils auront mérité d'un peu jouer aux jeux vidéos avant le repas. Les bras de Morphée nous serreront à 21H00.

 

Nous ne nous sommes pas levés à 5H00 comme le soleil car on voulait être en forme pour la suite de Huangshan mais aussi pour notre visite de Hongcun. Après un bon petit déjeuner, nous avons de nouveau arpenté les centaines de chemins. Voici notre parcours si vous y allez une fois : Xihai Hotel, Cloud Dispelling Pavilion, Grand Canyon of the West Sea (first ring), Lion Peak, Beginning to Believe Peak, White Goose Ridge. Malgré un départ sous les nuages, cela s'est vite dissipé et nous avons pu voir un autre visage des montagnes avec un ciel bleu ! Le fait d'y être en octobre est sympa grâce aux couleurs automnales. Selon John, on était super chanceux car on a vu la mer de nuages au Cloud Dispelling Pavilion. On a couru comme des enfants pour être au premier rang. Certains attendent pendant des heures pour ce moment. C'est impressionnant de voir ces nappes de brumes encerclant les montagnes et recouvrant les gouffres et vallées. Pour le canyon, nous avons fait la première boucle. Il y avait un peu plus de monde à la queue-leu-leu. Je n'ose pas imaginer avec des dizaines de milliers de personnes .... Nous avons marché sur un petit pont suspendu. Ame sensible ou sujette aux vertiges s'abstenir. Encore une dizaine de kilomètres dans ce labyrinthe avec des pauses Yoga (il y a encore du travail 😃), la découverte du fameux pinceau de calligraphe (Magic Brush with a Flower on the tip) et des milliers de pins et rochers défiant les lois de la pesanteur... Bref, deux journées magnifiques. Je ne vous promets pas de suivre le dicton chinois car nous aimerions encore gravir de nombreuses montagnes mais vu la difficulté à choisir nos photos, je vous le transmets : "Aucune montagne ne vaut le détour après un voyage au Mont Huangshan".

 

Notre prochaine destination est aussi prisée par les artistes que les spectaculaires Montagnes Jaunes. Et si vous êtes cinéphiles, vous reconnaîtrez peut-être le décor du célèbre film "Tigre et Dragon" (clin d'oeil à beau-papa). Bienvenue dans le village typique de Hongcun (douzième siècle - dynastie Song). Il s'agit d'un des villages les plus beaux et les mieux conservés de la Province d'Anhui. Du ciel, il a la forme d'un boeuf. Le corps est formé par les 150 maisons, la tête par la colline de Leigang et les pattes par les quatre ponts enjambant le canal du village. Je vous le disais plus haut, le Chinois est imaginatif ! Non, je plaisante. C'est un Maître en feng shui qui décida de lui donner cette forme. Une autre caractéristique est son système d'irrigation encore en activité. Le long des ruelles, vous trouverez des petits canaux d'eau. Nous nous sommes promenés dans ces étroites ruelles, avons admiré la réflexion des maisons sur le Lac de la Lune (Moon Lake) et apprécié le travail des jeunes peintres croquant le pont en pierre du Lac du Sud. Nous avons visité le Pavillon Chengzi, construit en 1855 par un riche marchand de sel. Il est composé de nombreuses pièces (même des petites pièces secrètes pour cacher les concubines) et de cours intérieures. John nous a expliqué la disposition des pièces, la place des femmes et des hommes sur les chaises (femme à droite because women are always right ! 😀), le fameux trio des Dieux Prestigieux Fú Lù Shòu (福禄寿 symboles du bonheur, de la prospérité et de la longévité - c'est tout ce qu'on vous souhaite !). Comme je l'ai expliqué plus haut, lever les yeux permet de découvrir des sculptures sur bois exceptionnelles représentant la nature, des scènes de vie, ... C'était très intéressant, même les enfants écoutaient attentivement. Après cette visite, nous avons mangé dans notre superbe guesthouse typique (Zhang Mansion). Les enfants ont adoré leur lit tatami, les chats, les oiseaux qui disent bonjour, ... Le cadre est magnifique avec les jardins et cours intérieures. Adresse à vous recommander ! Nous avons droit à un très bon repas typique excepté la fameuse patte de poulet (testé et non approuvé). Après un jeu des 7 familles belges endiablé, nous sommes allés écouter un concert dans un bar et découvrir le village illuminé. Le matin, avant de déjeuner, Gilles et moi avons refait le tour pour découvrir une autre luminosité (il y avait du soleil). Nous avons aussi visité l'ancienne école avec un énorme arbre au milieu de la cour de récréation. Le bleu du ciel donnait un autre effet miroir à ce village. Bref, on vous recommande d'y passer une petite journée.

 

Notre délicieux petit-déjeuner mangé, nous reprenons la route vers d'autres villages pittoresques. Afin de couper le trajet en deux, John nous propose de nous dégourdir les jambes et de passer à travers les champs de thé à Wangyuan. Nous traverserons une rivière par un pont du vent et de la pluie (un  peu semblable à ceux du Guizhou) et ferons la connaissance de villageois. Les enfants jouent avec le chien, cueillent quelques fleurs, cherchent des châtaignes, ... plaisirs simples. Nous arriverons fin de matinée dans les villages du Nord de Tunxi, moins touristiques. On est dans la Chine profonde. On le sent directement aux villageois et à leur travail de la terre. Les paysans passent dans les ruelles avec leur houe sur l'épaule, des groupes discutent à côté des étendues de riz qui sèchent, les dames nous accueillent dans leur cuisine pour montrer la préparation de leur repas, des chèvres se baladent. Bienvenue à Chengkan, village aux 3 allées et 99 ruelles, lové au milieu de huit collines et parcouru par des rivières. Le village  est conçu selon la théorie du fengshui et de la géomancie chinoise (visant à améliorer la qualité de vie en assurant une circulation de l'Energie cosmique). Nous avons d'abord admiré le plus grand temple des ancêtres Luo Dongshu. C'est un sanctuaire en bois comportant plusieurs cours. Celles-ci sont arborées d'odorants Ostmanthus jaunes et oranges. Les gravures sont intéressantes également et ce qui impressionne ici, ce sont les couleurs vives du dernier hall. Nous retrouvons également quelques maisons traditionnelles avec le puits de lumière dont la Yanyi Tang (3 niveaux et vieille de 600 ans). Après avoir traversé le village, que de couleurs devant ce grand lac recouvert de nénuphars. Tout autour, les paysans ont disposé le fruit de leur récolte : piments rouges, maïs, citrouilles, ... Nous sommes plongés dans le passé et le silence ambiant nous transporte complètement. On restera une heure, tranquille, au bord de l'étang à observer les oies et le pêcheur.

 

Nous reprendrons la route quelques minutes pour notre dernière visite dans cette province qui nous était inconnue il y a encore quelques mois. Nous découvrons les Sept Arches commémoratives de Tangyue. On appelait ces arches des paifangs qui sont des portiques de l'architecture chinoise classique. Ces dernières sont les mieux préservées et remarquables de la région. Elles ont été érigées pour commémorer un fait honorable d'une personne du village. Par exemple : la piété filiale, la fidélité, la charité,  la loyauté ou encore la chasteté après le deuil ... Chacune porte une histoire. Trois datent de la dynastie Ming et quatre de celle des Qing. C'est assez symétrique et symbolique. A quelques pas de là, nous avons aimé voir les préparatifs des paysans pour célébrer la fin des récoltes. Le monsieur moustachu en grains de riz, blés et piments est sympa ! Nous sommes allés voir un autre hall des ancêtres édictant les lois en cas de mauvais comportements. Au vu des conséquences, il vaut mieux rester sur le droit chemin ...

 

Après un bref passage dans un parc à bonsaï, il est temps de prendre le train à grande vitesse qui nous emmène vers la Province de Zhejiang. En tout cas, quel bonheur cela aurait été de vous avoir avec nous papa, maman, Valérie et Vincent ♥️ On espère vous avoir fait voyager à distance. On remercie John qui a été un guide extraordinaire.

 

Chers lectrices et lecteurs, nous pensons bien à vous en ces temps sombres. Prenez soin de vous et de vos proches.

 

A très bientôt pour d'autres aventures chinoises. 

 

Télécharger
Attention, Club Queen !
DA7A32A4-D3F7-4404-ADD6-405CBD37E423.mp4
Fichier Audio/Vidéo MP4 1.2 MB
Télécharger
Drôle d'écho - Yellow Mountains
1B15AF4A-2B6C-4990-B944-360B2B6679FE.mov
Format Video QuickTime 29.9 MB
Télécharger
Mer de nuages
64147E9F-4A94-43B7-9287-F49A33EDE5B6.mov
Format Video QuickTime 57.0 MB
Télécharger
Nuage en accélération !
55A0F2DB-8436-4408-A614-A0A49A3FFA47.mov
Format Video QuickTime 11.6 MB
Télécharger
Le mainate qui dit NI HAO
E2D4FCA6-FA10-4864-8560-5573C8DE2E37.mov
Format Video QuickTime 39.2 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    April (vendredi, 23 octobre 2020 08:08)

    Each time reading your aritle, made wanna go there again! Please contiune writing.....

  • #2

    Francis (samedi, 24 octobre 2020 12:10)

    Encore une fois, merci de nous permettre de voir ce que nous n'aurons jamais le plaisir de découvrir de nos propres yeux. C'est magnifique ! J'ai aussi noté que même en ces contrées, Duvel et Chouffe ne sont pas inconnues ! Et ici, ce n'est en effet pas la joie, nous tenons bons, à ce jour seule notre petite-fille Noemy (plus si petite que ça d'ailleurs...) est positive au covid (elle se sent comme fort grippée mais n'a pas de difficultés respiratoires), c'est tout récent, du coup, ils sont tous en quarantaine pour quelques jours, on espère que les autres ne vont pas choper cette saloperie, on pense surtout à Nathan qui connaît encore d'autres difficultés mais bon, je ne vais pas t'ennuyer avec tout cela. Bisous à toute la famille.

  • #3

    annie cornet (lundi, 26 octobre 2020 13:05)

    Really wonderfull ... dream of travel ...

  • #4

    soutien Noemy (lundi, 26 octobre 2020 13:06)

    Toutes nos pensées positives pour Noemy !

  • #5

    AFA (jeudi, 12 novembre 2020 01:47)

    @April: thank you for your trip organisation ! We had a lot of fun and saw amazing landscapes!
    @ Francis : merci pour tes feedbacks réguliers. J espère que la petite famille est en forme et que la petite va mieux.
    @Annie : dream of travel, ... toujours espérer ! Malheureusement le retour en Belgique sera impossible à Noël alors on s évade en Chine ! RDV dans le Zhejiang, les hutongs et le Yunnan dans les mois à venir

Ce  blog  est créé par Anne-France Archambeau. C'est une invitation au voyage et à la vie d'expatriés en Chine 🇨🇳 , à Pékin.

N'hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir plus : af_archambeau@yahoo.fr ou suivez-nous sur instagram (annefrancearchambeau).

Toute reproduction est strictement interdite.

 

 

Moteur de recherche : ICI