· 

It’s a beautiful day. Don’t let it get away ♥️

Découvrez une multitude de paysages et de couleurs entre glaciers, rivières, plaines et montagnes. Bienvenue à Wumu, Yulong XueShan and much more ...

 

Après un passage express à l’hôpital de Lijiang pour un test Covid, nous sommes prêts pour la suite du voyage. Lijiang, située à 2400 mètres d’altitude, est un des sites les plus touristiques du Yunnan. C’est également la capitale de la minorité ethnique Naxi. Originaires du Nord-Est du Tibet, peuple nomade à la base, ils ont finalement déposé leurs tentes dans cette région du Yunnan. Pour les Naxi, le pouvoir des mères et des femmes dépassait celui des hommes  (sauf le roi). Les femmes ont toujours une place prépondérante dans leur culture. Leur religion repose sur un mélange d’animisme, de lamaïsme tibétain et de chamanisme. Le Chaman (appelé Dongba comme leur religion) joue un rôle central pour les Naxis, car il est le gardien des traditions. Ils ont également une écriture dongba typique. En effet, c’est la seule écriture pictographique utilisée de nos jours. Les Naxi sont très respectueux de la nature. Elle leur rend bien car les paysages sont splendides.

 

Ce jour, nous nous baladons dans le Parc de l’Etang du Dragon Noir (Heilongtan Gongyuan). Il offre une vue splendide sur la Montagne enneigée du Dragon de Jade. Nous grimpons sur le Mont de l’éléphant (Xiang Shan) pour observer l’étendue de la ville de Lijiang et son environnement montagneux. De nombreux bâtiments traditionnels colorés, des ponts, un lac transparent avec en arrière-plan la montagne, l’ensemble forme un véritable paysage de carte postale. Que demander de plus ! 

 

Nous passons ensuite par Baisha, ancienne capitale du Royaume Naxi. Nous découvrons les  fresques datant des dynasties Ming et Qing. Elles sont en rapport avec la religion. La particularité est que le Bouddhisme, le Taoïsme et le Lamaïsme sont tous les trois représentés. Les peintures ont été conçues par des personnes de différentes ethnies. Elles montrent des scènes de vie quotidienne. L’environnement autour de Baisha est superbe. La plaine jaune, les lacs, le ciel bleu éclatant et les montagnes ... C’est un paysage de rêve pour les futurs mariés qui prennent la pause sur les chevaux. 

 

Nous posons nos valises pour une nuit à Shuhe, petite bourgade à cinq kilomètres de Lijiang. La guesthouse “The Bivou” est top. Après un petit apéro et un repas occidental avec notre tribu, Gilles et moi allons nous balader. Les petits préfèrent rester dans la salle TV et regarder Prométheus ... Comme leur papa, ils sont fans d’Alien. Shuhe est une succession de petites ruelles pavées, bordées de boutiques de souvenirs et de restaurants. J’ai quand même craqué pour deux capes colorées. Elles vont vous suivre dans la suite de nos aventures 😊 

 

Après un petit-déjeuner un peu administratif suite aux envois de nos passeports, QR codes santé multiples et nos Covid tests négatifs (ouf) pour obtenir nos tickets d’entrée, nous prenons la route vers Yulong Xueshan (Montagne enneigée du Dragon de Jade). De loin, la montagne aux treize sommets coiffés de neiges éternelles ressemble à un dragon volant au milieu des nuages. Chanceux comme nous sommes, le dragon domine plutôt un ciel bleu azur. Ce site est un immense parc naturel dont les plus hauts sommets dépassent les 5.500 mètres d’altitude. Shanzidou (5596 mètres) n’a fait l’objet que d’une seule expédition tant son ascension est dangereuse. La faune et la flore ont la part belle. Plus de 3200 variétés de plantes dont certaines médicinales sont répertoriées. Nous avons rendez-vous avec notre guide, Bruce. Généralement, les Chinois prennent des nicknames assez américains. Beaucoup de Sharon, Kevin, James, ... fleurissent dans notre répertoire téléphonique. Nous prenons le téléphérique Maoniuping qui nous amène dans une forêt aménagée. Nous marchons sur les caillebotis pendant trente minutes avant d’arriver dans une vaste plaine avec en toile de fond la montagne. C’est très beau, la vue sur la montagne dégagée. Nous faisons le tour et puis redescendons voir la Vallée de la Lune Bleue (Lanyuegu - Blue Moon Valley).  Non, ce n’est pas le lieu de tournage des Schtroumpfs mais du coup, j’écoute quand même Blue Moon d’Elvis 🎵. Le lac a la forme d’un croissant de lune. On découvre aussi des cascades en escaliers sur lesquelles coulent des eaux émeraudes. C’est féérique. Nous avons eu la chance de voir ce lac turquoise. C’est tellement surprenant qu’on se demande s’ils n’ont pas versé du colorant dans l’eau. Pendant la période des pluies, en été, le lac prend une couleur blanchâtre (n’est-ce pas Marie ?). Comme sur beaucoup de sites chinois, tout est aménagé pour avoir de splendides photos. Jeunes mariés et filles en costume traditionnel se ruent autour du lac en prenant les plus belles poses. Bon, je l’avoue, après quasi trois ans, nous sommes devenus un peu chinois pour les photos. 

 

En chemin, nous croisons des groupes avec leurs vestes de location. Il y a des groupes rouges, verts, bleus et toujours une bouteille d’oxygène en main ... Ça nous intrigue. Nous aussi, nous avons envie de tester l’altitude de 4680 mètres. On en parle avec Bruce et Ciel Yunnan (notre agence super réactive) et on se dit à dans deux jours. Après Wumu, nous tenterons l’ascension du glacier. Oh yeah 😊 

 

Nous avons skippé le spectacle “Impression Lijiang” créé par le réalisateur de “Femmes et Concubines” pour prendre la route vers Wumu. Long trajet sinueux de 120 kilomètres à travers les montagnes et rizières. Mon estomac n’a pas tenu et nous avons eu la chance de nous arrêter quelques fois pour admirer cette magnifique région. Les villages à flanc de montagnes, les routes  étroites nécessitant des manoeuvres complexes, la végétation, les falaises. Rien que le trajet vaut le coup. Wumu, c’est notre deuxième gros coup de cœur du Yunnan (avec Nuodeng). Comme dirait Daho (que j’ai déjà cité maintes fois. Oui, je dois changer de disques 😊 Envoyez-nous vos coups de cœurs musicaux du moment) : “Il n’est pas de hasard, il est des rendez-vous, pas de coïncidence.“ Wumu, on n’y vient vraiment pas par hasard. En manque de silence, ciel étoilé, paysages à couper le souffle, accueil chaleureux ? Bienvenue au Huahuasei Lodge. Construit en 2013 par un couple Naxi-Belge (Jeff et Wendy), cette guesthouse est un havre de paix.  Wumu signifie Place de l’Abondance ; Huahuasei, se sentir joyeux et sans tracas. Ce fut notre état d’esprit des vacances malgré le stress Covid de la capitale. Wumu a une histoire de plus de 800 ans. Trois cent familles vivent essentiellement de l’agriculture. Beaucoup élèvent des cochons, mulets, poules, vaches ... Ils cultivent du riz, des lentilles, du tabac ainsi que des fruits et légumes. Les habitants vivent humblement et les traditions Naxi sont bien ancrées. 

 

L’auberge est simple et confortable. La vue de la terrasse est splendide. La montagne escarpée et au milieu coule une rivière : la Jinsha Jiang (Golden Sand River, Fleuve du Sable Doré). Ce soir, avant notre repas, Gilles, Yin Yun Xi (notre chauffeur) et moi décidons de nous balader dans les rizières pour admirer le coucher de soleil. Parfait. On y retournera le lendemain en soirée avec Arnaud. Nous passons une soirée tranquille après un bon repas traditionnel.

 

Le matin, nous avons rendez-vous avec notre guide locale. Toute colorée avec son pull jaune, son chapeau rose et son grand sourire. A la base, elle est infirmière mais n’exerce pas. Elle élève des cochons noirs et accompagne les touristes dans les randonnées. Pendant deux heures, nous descendons un sentier jusqu’au fleuve. Les couleurs sont splendides. En bas nous attend un bateau. Nous aurons la chance d’écouter nos enfants chanter Wham ou Feliz Navidad, en mode croisière. Malgré l’éloignement de nos familles, nous gardons l’esprit de Noël et pensons énormément à eux. Merci les petits Back ❤️. Nous sommes seuls et nous nous émerveillons devant ce spectacle. Le ciel nous sort le grand jeu. Il y a comme un arc-en-ciel autour du soleil. Est-ce un halo lumineux ? Nous n’avons jamais vu cela.  Et vous ?

 

La sortie du bateau sera épique. Arnaud marche sur la terre qu’il croyait dure et s’enfonce complètement dedans. Moi, sans réfléchir 🤔 (la spontanéité a ses limites), je vole à son secours. Ma chaussure disparaîtra dans la boue. Du coup, Gilles notre sauveur, lance des pierres et une planche en bois pour récupérer femme et fils. Reste à laver tout cela au bord de la rivière avant notre ascension vers Baoshan Stone Village. L’air de rien, ça monte. En chemin, nous croisons l’arbre des dix commandements, un bananier, des cactus ... On voit le village au loin avec ses centaines de maisons étroitement collées à flanc de collines. Les petites ruelles sont sinueuses et abruptes. Nous rencontrons les locaux discutant sur la place, jouant aux cartes ou portant des provisions. Nous échangeons des sourires. L’ambiance est paisible. Nous mangeons dans une auberge avec une vue splendide. Les mets sont toujours variés et équilibrés. Yin Yun Xi nous a rejoints. Nous reprenons la « route » vers Wumu. En fait, c’est plus une piste de terre avec des trous et des pierres. Au départ, on nous avait annoncé trois heures de trajet mais en moins de deux, nous retrouvons notre logement. Après notre marche nocturne avec Arnaud, un super repas et un dessert préparé par des Français, on s’endort avec des souvenirs magiques. En tout cas, merci pour l’accueil (PS : Wendy, j’espère que vous serez vite de retour à Wumu auprès de votre famille Naxi). A vous chers lecteurs, nous vous conseillons de prendre les routes en serpentins pour trouver ces villages encore préservés. 

 

Il est temps d’aller explorer les sommets et de défier l’altitude. Retour à Yulong Xueshan. On retrouve Bruce au téléphérique du Glacier. Vu qu’on nous a conseillé à maintes reprises de prendre de l’oxygène, nous voilà munis de puffs. Effet psychologique ou réelle aide ? Je ne sais pas. En tout cas, le commerce marche bon train en Chine. La plupart des gens se baladent avec des vestes louées et des bonbonnes.  Dans la file du téléphérique, les personnes se font déjà des shoots. Les petits essaient. Ça les fait rire. Dans notre bulle, nous regardons le paysage qui s’offre à nous. On se réjouit de partager cette expérience. Le téléphérique s’arrête à 4506 mètres. Nous devrons gravir les centaines d’escaliers qui nous mènent au sommet de 4680 mètres. On a prévenu les enfants de ne pas courir, de se la jouer cool et de prendre leur temps. Lors de nos premiers pas, on a les jambes un peu flagada. Ça fait une drôle d’impression. Est-ce qu’on a mal à la tête ou est-ce juste dans la tête ? Allez, donne moi de l’oxygène ! Autour de nous, des personnes sont assises ou couchées sur les marches. Certaines n’ont pas l’air de se sentir si bien. D’autres montent avec leur masque sur le nez qu’ils retirent pour se mettre un puff ... Étrange. Finalement, après quelques minutes, on gravit les escaliers sans difficulté. On admire la vue imprenable sur le glacier et la plaine. Le temps est magnifique et tout est dégagé. Étonnamment, il ne fait pas si froid. En vingt minutes, nous atteignons la dernière plateforme. Comme vous pouvez le constater, tout est super aménagé. Nous ne faisons pas la file pour la photo vu qu’il y a au moins dix endroits où nous pouvons avoir un panneau indiquant 4680 mètres. Il faudra encore un peu d’entrainement pour atteindre les 4809 mètres du Mont Blanc. Un projet pour le futur ? Toujours avoir des rêves en tête, surtout en cette période complexe. 

 

Voilà, nous pouvons mettre un check ✅ sur notre to do list. On a survécu à l’altitude. Nous redescendons vers Lijiang. Cette fois-ci, nous dormons dans la vieille ville et passons notre fin de journée à nous balader dans les ruelles bruyantes et colorées. De nombreux ponts  en pierre enjambent les canaux. Les boutiques de souvenirs, les restaurants et les cafés avec groupes de musique s’enchaînent. Dans nos guides, ils indiquent que Lijiang attire plus de huit millions de visiteurs par an et qu’il est parfois difficile de se frayer un passage dans ses ruelles tortueuses. Vu la basse saison, il fait calme mais on sent le caractère touristique et commercial de la ville. N’hésitez pas à passer la tête dans les magnifiques boutiques hôtels pour admirer l’architecture et la décoration. Levez les yeux pour contempler les ombrelles colorées. Amusez-vous des spectacles dans les bars. La danse du ballon de baudruche est une première pour nous. Ça a beaucoup fait rire les enfants. Après notre repas et balade digestive, nous avons fini la soirée dans un petit bar sympa. Les musiciens étaient très cools et ont adoré jouer aux jeux vidéos avec les enfants. Une ambiance paisible pour terminer ces quelques jours. 

Ah oui, un truc marrant dans l’hôtel. A côté de l’air co, il y a une option oxygène. On ne sait jamais ...

 

Demain, nous montons dans le Nord, à la frontière du Tibet pour nos deux dernières nuit dans le Yunnan. A très bientôt pour découvrir Shangri-La, notre troisième coup de coeur ♥️ 

 

On pense bien à vous. Donnez-nous de vos nouvelles. Belles vacances de Carnaval en famille.

 

La Back family

 

PS : Allez un petit U2 pour cet article. Je n’avais jamais remarqué que Bono parlait de la Chine, de la boue, de voir le monde en vert et bleu ! A voir les photos, c’était la chanson toute trouvée.   « It’s a beautiful day, don’t let it get away » 🥰 A combiner avec Magnificent pour mon amoureux depuis 20 ans : « I was born to be with you in this space and time » ♥️ 

 

 

Télécharger
Chantez Wham avec les petits Back !
D5D029AD-C3BE-45BC-9708-4C2BB1B5FFCB.mov
Format Video QuickTime 54.7 MB
Télécharger
La danse des baudruches, c’est par ici !
trim.122F9EEC-4274-43BB-A560-95DC31B1882
Format Video QuickTime 12.1 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 7
  • #1

    Tania (lundi, 15 février 2021 12:21)

    Waouw...comme je comprends vos coups de cœur � les costumes des dames sont superbes... Et à ce que je vois tu as récupéré ta chaussure... J'ai bien ri. De nouveau un suoerbe reportage

  • #2

    Corinne Vialatte (mardi, 16 février 2021 01:29)

    Magnifique reportage reflet d’un éclatant bonheur familial. Merci Anne-France pour ce brillant partage.

  • #3

    AFA (mardi, 16 février 2021 11:45)

    @ Tania : Arnaud a bien récupéré ses deux chaussures et moi la mienne. Il a remonté le chemin à pieds nus pour partie � merci pour ton suivi du blog.
    @ Corinne Merci beaucoup. Au plaisir de se voir avec les beaux jours qui arrivent sur Pékin � et j’espère la fin du homeschooling

  • #4

    Capucine Delhez (mardi, 16 février 2021 16:35)

    Les photos sont magnifiques :)

  • #5

    Aurore (mardi, 16 février 2021 16:39)

    Magique. Quel bonheur de te lire!

  • #6

    Jean-Paul (lundi, 22 février 2021 11:27)

    A travers ton texte, Anne-France, à travers ces photos, comme votre famille respire le bonheur et l'épanouissement ! Proficiat !

  • #7

    AFA (vendredi, 26 février 2021 08:30)

    @ Capucine, Aurore et Jean-Paul : MErci beaucoup et biz aux familles !

Ce  blog  est créé par Anne-France Archambeau. C'est une invitation au voyage et à la vie d'expatriés en Chine 🇨🇳 , à Pékin.

N'hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir plus : af_archambeau@yahoo.fr ou suivez-nous sur instagram (annefrancearchambeau).

Toute reproduction est strictement interdite.

 

 

Moteur de recherche : ICI