· 

My Shangri-La beneath the summer moon, I will return again

La rentrée scolaire pointe son nez, le homeschooling touche à sa fin et il serait temps que je clôture nos aventures dans cette magnifique région du Yunnan. Clap de fin sur Shangri-La, aux portes du Tibet.

 

Nous quittons la ville de Lijiang pour le Nord. Pendant notre trajet, nous organisons le retour des enfants à l'école (hum, hum). On nous informe que les Covid-tests réalisés à Lijiang ne sont pas valables et qu'il faudra en refaire à notre retour. Seuls ceux de Pékin sont acceptés ... On fera avec et on regarde par la fenêtre pour nous changer les idées. Le trajet est un peu plus long que prévu suite à de nombreux travaux et détours. Cependant, la vue est splendide. Nous quittons les falaises verdoyantes et les champs étagés de Wumu pour les hauts plateaux herbeux et les montagnes enneigées en toile de fond. Nous découvrons des stupas (chorten en tibétain) blancs et les fameux drapeaux de prières colorés. On arrivera avec deux heures de retard au rendez-vous avec notre guide bien local. Au programme, une balade à 4000 mètres d'altitude. Nous devrons laisser la voiture plus rapidement que prévu suite aux plaques de glace sur le chemin ; ce qui n'est pas pour déplaire aux enfants. Nous voilà donc partis pour l'ascension de la Montagne QianHu (Montagne aux milles Lacs) appelée par les Tibétains "Lamudongcuo" qui signifie Le Lac aux mille fées. Selon la légende, une fée aurait cassé son miroir et tous les fragments tombés dans la vallée se sont transformés en lacs. Ils ont tous des formes et tailles différentes. Alexandre et moi sommes un peu en difficulté. Les questions dans ma tête ne se sont pas évaporées la nuit précédente malgré l'application oxygène de notre hôtel 😃 Mais le grand air nous fera vite du bien et vu la fameuse cadence de notre guide, on ne peut que le suivre. On ne sait pas trop lui donner un âge. 65 - 70 ans ? En tout cas, il a la forme. Pendant la montée dans une forêt dense, nous rencontrons un troupeau de vaches, yaks ou zooms. Je ne parviens pas trop à voir les différences malgré un papa vétérinaire 😊 Finalement, après une ascension d'une heure trente, nous arrivons dans une magnifique clairière. Yin Yun Xi m'indique qu'au printemps, cet espace est rempli de fleurs de toutes couleurs. On parle de mer de rhododendrons. Même sans fleur, c'est splendide. Que nous sommes chanceux de pouvoir découvrir une si belle région ! Nous sommes seuls dans cette nature à couper le souffle. Le vent frappe mais on le combat. On continue à avancer. La fatigue est partie et les sourires sont revenus. Les enfants courent, glissent, vont voir les petites cabanes en bois. Nous ne sommes pas incommodés par l'altitude. Nous sommes allés crescendo en deux semaines et c'est la bonne stratégie pour apprécier au mieux cette région. Après avoir traversé la clairière, nous nous enfonçons dans une forêt vierge aux arbres tortueux. Ce décor me fait penser à ceux de Disney quand les pauvres princesses traversent des bois sombres et se trébuchent sur les racines ... Aujourd'hui, pas de brume même si cela doit ajouter une ambiance mystique à ce lieu. La cerise sur le gâteau, c'est ce lac miroir, gelé en partie. Il s'appelle Daheihu (Big Black Lake). Comme un moment suspendu avec ses eaux tranquilles, ce soleil éclatant, ce ciel azur et les montagnes ♥️ On y resterait des heures mais le temps passe. Nous devons déjà faire demi-tour. Ce serait cool de passer une journée complète sur ce site et découvrir la centaine de lacs (enfin, quelques uns). Le ciel prend les couleurs de fin de journée. La descente se fait dans la joie et la bonne humeur. Nous quittons notre guide local et mettons le cap sur Shangri-La (3200 mètres d'altitude), située à une cinquantaine de kilomètres. Nous voilà aux confins de la Chine, dans les contreforts de l'Himalaya !

 

Il y a une vingtaine d'années, Shangri-La était encore nommée Zhongdian. Initialement, Shangri-La est un lieu imaginaire et mythique inventé par James Hilton dans son roman Les Horizons perdus (1933). Il conte l'histoire de quatre rescapés d'un accident d'avion qui découvrent une vallée fertile au milieu des magnifiques montagnes avec en toile de fond l'Himalaya. Les habitants y vivent en paix, coupés du reste du monde en harmonie complète avec la nature. Ils sont recueillis par des moines se consacrant à la méditation. Ce livre et son adaptation cinématographique ont eu un énorme succès. Shangri-La est devenu un terme pour décrire un paradis sur terre, un lieu de calme et de volupté. Même Led Zeppelin, Mark Knopfler, AC/DC ou encore une chaîne hôtelière utilisent ce terme. Les Chinois ne pouvaient pas passer à côté de cette poule aux oeufs d'or. Le passage de Zhongdian à Shangri-La a eu un impact économique considérable avec les bons et mauvais côtés. Les Tibétains de Shangri-La voient leur culture perdre en authenticité, des infrastructures "à la chinoise" poussent de partout. En 2014, la moitié de la vieille ville est partie en fumée suite à un défaut électrique. Heureusement, pas de victimes mais une ville à l'état de cendres (plus de 250 bâtiments détruits). Selon les habitants, cela devait arriver suite au rythme effréné du développement commercial de la ville ...

 

Je m'attendais à voir une ville très touristique comme Lijiang ou Dali mais nous avons trouvé nos quelques heures là-bas bien paisibles. Bon, nous sommes arrivés seulement à 19H30 le jour du réveillon de Nouvel An. Le temps de passer quelques coups de fil à la famille et de poser nos valises, il était temps de trouver un petit restaurant. On ne s'attendait pas à trouver une table facilement. La réceptionniste de l'hôtel (Arrow Kampa) nous accompagne jusqu'au Flying Tiger à quelques mètres de l'hôtel. Quelle surprise de se retrouver avec une carte occidentale, une play-list musicale de feu et un accueil hyper chaleureux. Ce restaurant est tenu par un jeune couple Franco-Chinois. Le restaurant est plein, l'ambiance conviviale, ... Quand on vit depuis deux ans en Chine, c'est aussi un plaisir de retrouver nos petites habitudes : manger entrées, plats et desserts séparément ; prendre son temps et apprécier. Bon, les hamburgers des enfants étaient quand même à la viande de yak : délicieux ! Il y avait même de la raclette et on s'est dit qu'on se la gardait pour le premier janvier. Nous avons apprécié notre réveillon en famille dans ce restaurant cosy. Nous avons discuté avec nos hôtes hyper souriants et joué avec leur petite fille. Comme beaucoup de bébés rencontrés, ils sont installés sur le dos de la maman pendant qu'elle cuisine ou travaille. A notre retour à l'hôtel, nous avons eu droit aux feux d'artifice derrière le Temple Guishan. Nous nous sommes endormis le sourire aux lèvres en pensant à cette année 2021 qu'on espère meilleure. 

 

Le jour de l'an, nous avons rendez-vous avec notre guide local pour une marche matinale. Il fait moins 8 degrés, ça pique 🥶  Pendant quatre

heures, nous nous baladons à travers collines, vallées, prairies, forêts, petits villages perdus, sommets enneigés. Il n'y a personne. Nous croisons juste des zooms (mélange entre un yak et une vache) et des chevaux. Notre guide, issu de la minorité tibétaine, nous explique sa vie, ses traditions, sa culture, sa religion, sa philosophie. C'est super intéressant. Nous admirons les nombreux chortens avec les drapeaux de prières colorés s'agitant au gré du vent. Nous rencontrons de vieilles dames à la peau tannée par le soleil. Elles transportent des branches sur leur tuk-tuk. Une autre dame ramasse les bouses de yak, utilisées comme combustible. Elle nous accompagnera un moment et sera étonnée par la blancheur de nos peaux. Même si on ne se comprend pas, les échanges de sourires et de regards suffisent. 

 

L'après-midi, nous visitons le Monastère tibétain Songzanlin (Ganden Sumtseling Gompa). Adossé à une colline, entouré des maisons des moines, ce temple est connu sous le nom du "Petit Potala" de par sa ressemblance avec celui de Lhassa. Fondé en 1679 sous le règne du cinquième Dalaï Lama, il représente la plus grande lamaserie (monastère bouddhiste tibétain) active des "Bonnets Jaunes". Il abrite encore six cent moines qui étudient la philosophie et les textes bouddhistes. Pendant une heure, nous visitons les salles intérieures avec les explications très claires de notre guide. Nous sommes impressionnés par les couleurs des peintures murales et la taille des statues. Les fresques racontent la vie de Bouddha et la "roue de la vie" qui dépeint les six royaumes de l'existence ; le paradis, le demi-dieu, l'humanité, l'enfer; les fantômes affamés et les animaux. Le centre de la roue symbolise les trois branches de la vie : l'ignorance, la haine et l'avidité. Chaque détail a une signification. C'est super enrichissant même si j'oublie énormément (excusez-moi 😅). Nous ne pouvons pas vous faire partager ces moments car les photos y sont interdites. Nous sortons sur la place centrale et observons les moines danser avec cette musique si spécifique (entêtante ?). Les couleurs sont splendides : entre le jaune, le blanc et le noir du monastère, les robes rouges des moines et ce ciel bleu éclatant ... Le temps est à la méditation 🧘‍♀️ 

 

Après ce plongeon dans l'univers bouddhiste, nous quittons notre guide et nous promenons dans la vieille ville de Shangri-La. Nous visitons le Temple Guishan (Guishan Si) qui surplombe la ville. Les enfants tentent de faire tourner l'énorme moulin à prières, haut de 21 mètres et pesant soixante tonnes. Avec quelques Chinois, ils parviendront à le faire bouger autour de son axe. Ils sont super fiers 😃 Ce moulin serait rempli de mantras et trésors mais également le plus grand du monde. Nous avons apprécié la vue sur la ville avec la brise du vent frappant les drapeaux de prières. Nous nous sommes ensuite baladés dans les petites ruelles pavées, avons découvert les petites places. Les bâtiments ont été reconstruits selon l'architecture tibétaine avec deux étages à base de bois finement sculpté. Une atmosphère calme y règne. Il y a très peu de touristes en cette période. Nous décidons de prendre un verre sur une terrasse et un mini snack pour garder de la place pour le repas du soir. Nous regardons les enfants chinois courir, les locaux discuter, ... Nos deux loulous jouent aux cartes et rigolent comme des fous. Parfait !

 

Malheureusement, le Flying Tiger est fermé ce premier janvier ... Nous nous retrouvons dans un restaurant typique avec une fondue au yak et des raviolis au yak bien sûr. C'est délicieux. On se la joue à fond même si on n'a pas craqué pour un thé au beurre de yak ! Derrière nous est rassemblée une famille locale, toutes générations confondues. C'est beau de voir l'attention portée par les jeunes aux aînés. Nous sentons la fatigue de nos deux semaines dans cette splendide province. Nous n'irons pas danser avec les locaux sur la grand place. Une autre fois peut-être ? Après Nuodeng (et son jambon), Wumu (et ses paysages), Shangri-La est notre troisième coup de coeur ♥️ de ce voyage dans le Yunnan. Il y a encore tellement de choses à explorer. Je reprendrai ainsi les paroles de Cachemire de Led Zeppelin : "My Shangri-La beneath the Summer moon, I will return again" . 

 

A notre retour, nous sommes remplis de luminosité pour affronter la morosité pékinoise. Sur le trajet du retour de l'aéroport, nous avons appris que les enfants recommençaient l'école en homeschooling. Deux mois après, les nouvelles sont positives avec une réouverture de toutes les écoles ce lundi premier mars ! Youhou 🤩 🎉 🙌 

 

A très bientôt pour des aventures glacées dans les environs de Pékin.

 

Gros bisous à vous tous de nous quatre. On pense fort à vous

 

La Back family

 

PS : Cet article a été écrit au son de Daft Punk qui a présenté son épilogue après 28 ans de musique avec laquelle nous avons grandi. Rollin' scratchin restera un monument de notre vie étudiante au "Deux Sess", lieu de ma première rencontre avec Gilles (Merci Pawel).

PS : Nous remercions Ciel Yunnan  pour l'organisation de ce splendide voyage ainsi que notre chauffeur Yin Yun Xi qui nous a accompagnés les deux semaines. 

PS : Nous avons une pensée émue pour la famille et les proches de Guillaume de Penfentenyo qui nous a si bien accueillis ainsi que son épouse et leur petite fille au Flying Tiger. Nous avons appris quelques semaines après notre retour son décès accidentel le premier janvier ... Il avait 32 ans. Nous gardons en mémoire son fameux sourire quand il a quitté le restaurant avec sa petite Maloë accrochée à son dos.  💔 

 

Télécharger
Balade à 4000 mètres et rencontre d'un troupeau de Zoom
E21FDFD5-D0D3-447C-A33D-AADBCD42DA2B.mov
Format Video QuickTime 47.5 MB
Télécharger
Tourne, tourne le moulin à prières
8CAEDAEB-18EA-43C6-9B88-15B2B3F699FD.mov
Format Video QuickTime 81.8 MB
Télécharger
Musique des Bonnets jaunes
E3E70D31-4FAE-4C16-9705-F2CEA3B47C4A.mov
Format Video QuickTime 50.8 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 8
  • #1

    Sam (jeudi, 25 février 2021 21:49)

    Pour moi, Shangri-la était simplement le nom d'un hôtel...J'en ai déjà visité qqun y compris en Chine, je recommande...mais j'étais inculte sur l'origine. Biz

  • #2

    Stéphanie (vendredi, 26 février 2021 02:19)

    Merci pour ce voyage. Vos photos sont superbes et quelles couleurs...

  • #3

    AFA (vendredi, 26 février 2021 08:22)

    Sam. On en apprend tous les jours. Personnellement, je ne le savais pas non plus avant de faire ce voyage. Du coup, je vais lire le livre.
    Stéphanie : Merci beaucoup. Les photos sont tout de suite plus jolies avec un ciel tout bleu !

  • #4

    Anne fran (samedi, 27 février 2021 09:20)

    Quelle magnifique sens du récit anne France, tu m as fait une fois encore voyager, merci tout plein! Bises à vous tous

  • #5

    afa (mercredi, 03 mars 2021 04:41)

    Merci Anne-Fran. Contente que cela te fait voyager. On en a tellement besoin. À bientôt biz à la famille

  • #6

    Capucine Delhez (vendredi, 05 mars 2021 21:05)

    Bonjour, comment allez vous ? Revenez-vous bientôt en Belgique ? :)
    Capucine

  • #7

    Pawel (mardi, 09 mars 2021 17:24)

    Dis, tu en as un paquet de première rencontre avec Gilles :-)

  • #8

    Pawel (jeudi, 11 mars 2021 18:03)

    Dis, tu en as un paquet de première rencontre avec Gilles :-)

Ce  blog  est créé par Anne-France Archambeau. C'est une invitation au voyage et à la vie d'expatriés en Chine 🇨🇳 , à Pékin.

N'hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir plus : af_archambeau@yahoo.fr ou suivez-nous sur instagram (annefrancearchambeau).

Toute reproduction est strictement interdite.

 

 

Moteur de recherche : ICI