· 

Le lac

Après la région montagneuse et colorée d'Anhui, cap sur les lacs du Zhejiang. Prenez le large avec nous pour trois journées plus cool. Que vous le préfériez en poésie avec Alphonse de Lamartine ou en chanson avec Julien Doré, le lac ne vous laissera pas indifférent.

 

Après une petite heure de train à grande vitesse, nous changeons complètement de décor. Nous sommes accueillis par le coucher de soleil sur le Qiandao Hu dont la traduction est le Lac aux mille îles (Thousand Islands Lake). Il y aurait exactement 1078 îles verdoyantes de toutes tailles. Elles sont dispersées sur ce lac artificiel d'une superficie de 573 kilomètres carrés. Créé en 1959 pour la construction d'un barrage hydroélectrique, le lac possède des trésors cachés, enfouis sous les eaux ... En effet, des centaines de villes et villages ont été submergés lors de sa création ... les personnes relogées ailleurs. Parmi ces villes, deux cités impériales :  He Cheng et Shi Cheng (La Cité des Lions). Cette dernière a été créée sous la Dynastie des Han orientaux. A l'époque, elle comptait plus de 300.000 habitants. Elle se situe maintenant entre 26 et 40 mètres de profondeur. Les plongeurs peuvent y découvrir des vestiges impériaux magnifiquement conservés : portes d'entrées, arches, sculptures de lions et de dragons, ... N'étant pas plongeurs, voici un article avec quelques photos pour découvrir l'Atlantide chinois ! 

 

Nous avons encore un peu de route avant d'atteindre notre guesthouse Wastone (Shilin). Nous nous laissons bercer par le ronronnement de la voiture en observant les couleurs changer sur le lac. La nuit tombe vite et on s'enfonce dans la forêt sur une route sinueuse. On voulait du calme, on aura du calme. Notre logement est paumé au milieu des bois avec vue sur le lac. L'accueil est super chaleureux et l'endroit cosy. Quel bonheur pour les enfants de découvrir les magnifiques chiens et le toboggan intérieur. Nous passerons une belle soirée autour d'un délicieux repas. Le matin, nous décidons de prendre les kayaks. Direction ? L'inconnu ! Nous pagayons une petite heure en admirant les paysages. "Allez, je vous jure les enfants, on s'arrête après cette île-là, dans le fond". Et ça tombe bien, car sur cette île-là, il y a un promontoir. On y attachera nos kayaks. L'eau est étonnamment chaude alors que nous sommes le premier octobre. Du coup, on sautera  sans réfléchir dans le lac. Comme des gosses ! Quel plaisir de profiter de cet environnement paradisiaque avec nos enfants. On admirera le travail du pêcheur et le vol des aigles au dessus de nos têtes. "¨Ô Temps ! Suspends ton vol, et vous heures propices ! Suspendez votre cours : Laissez-nous savourer les rapides délices des plus beaux de nos jours" (de Lamartine). Et c'est ce qu'on fit : profiter !

 

Après un début d'après-midi détente (ce qui signifie lecture pour nous et bains/switch pour les enfants), on décide de bouger un peu à la recherche du coucher du soleil (qu'on n'a pu capturer la veille). Toute grande idée 😅! On demande à notre hôte s'il y a un endroit sympa en hauteur avec vue sur le lac. Il nous conseille de suivre la route (oui, oui, celle de la veille sinueuse) pendant trois kilomètres avant d'atteindre un village. A refaire ? Non ! Heureusement, il n'y avait pas beaucoup de circulation mais l'aventure scoute au bord de route, très peu pour moi. J'étais un chouïa stressée et c'est en mode Speedy Gonzales que j'ai tracé le chemin. Je me suis apaisée à l'entrée du village où c'était plus calme. Les habitants étaient assez étonnés de voir quatre blancs se balader. Pour eux, c'était le jour de la Fête Nationale et du Festival de la Mi-Automne ce qui implique de se rassembler en famille. Bon, finalement, après huit kilomètres, on a abandonné la vue et le coucher du soleil. Nous étions plus dans la plaine que sur les hauteurs. Mais comme on a dit aux enfants : "Ca fait du bien de marcher 😊". Il n'était bien sûr pas prévu de reprendre la route dans le noir car notre hôte venait nous rechercher en voiture. Bien vu ! C'est avec la chaleur des braseros, un film bien chinois et un bon repas que nous avons admiré la pleine lune du premier octobre. En tout cas, on a aimé ce lieu perdu, loin des bruits de la ville.

 

Pour le lendemain, nous n'avions pas prévu quelque chose de spécifique. Mais, April, notre agent de voyage nous a fait une petite surprise : une croisière sur le Lac Qiandao ! On avait un peu de réticence en se souvenant de notre expérience aux Philippines (Rivière Lobok) mais bon, l'attention était super sympa. Nous voilà donc embarqués sur le pont d'un bateau de plaisance. On n'est pas si nombreux malgré la Golden week et cela nous rassure. Nous naviguons à travers les îles verdoyantes. Le temps est splendide et le paysage magique. On s'arrête sur quelques îles aménagées à la chinoise : ponts en plastique les reliant, décorations un peu kitsch sur l'Ile de l'Amour (avec des cadenas, clés et non un ouvre-bouteille comme on le pensait. Blague à part, ça ressemble à un décapsuleur, Capitaine Haddock ? 😂), des piscines de poissons, ... Pendant notre croisière, on joue au jeu des sept familles belges. Alexandre et Arnaud adorent car cela leur rappelle le plat pays (Belgitude ? Un peu, beaucoup ♥️). Le buffet biscuits/fruits fait aussi leur bonheur. Sur la dernière île, on prendra de la hauteur via les marches et non le téléphérique (pour le plus grand malheur d'Arnaud). Les larmes séchées, c'est avec beaucoup de bonheur que nous découvrons la vue sur le Lac. Le bleu entrecoupé de touches vertes. Féérique. Pour la descente, on optera pour la solution FUN : vive la luge d'été. On a tous bien rigolé (crié). Comme dit Gilles, "j'ai cru que j'allais sortir de la piste". Les larmes de crocodiles se sont transformées en fous rires. Sur le retour, on prendra encore mille photos de ce Lac aux mille îles. Merci April pour le cadeau !

 

 

Au revoir Qiandao Hu, bonjour Xi Hu ! Après deux heures de voiture, nous arrivons à Hangzhou et son fameux Lac de l'Ouest (Xi Hu - West Lake). Hangzhou est la capitale de la Province du Zhejiang. Dans le passé, elle était un des centres de négoce le plus important de Chine. De par sa position stratégique sur le Grand Canal, c'était une ville florissante drainant marchands, commerçants, fonctionnaires et lettrés. Marco Polo aurait été émerveillé par sa beauté et la nomma la Ville Céleste. Comme expliqué en 2019 lors de notre visite de Suzhou, un ancien proverbe chinois indique : "Au ciel, il y a le Paradis ; sur Terre, il y a Suzhou and Hangzhou". Ce qui a aussi attiré de nombreux peintres et poètes, c'est son Lac et sa mystérieuse origine (une légende ?). En fait, un dragon et un phénix trouvèrent une pierre précieuse. Ils la taillèrent pour obtenir finalement une magnifique perle. La Reine du Royaume Céleste, jalouse, tenta de voler ce trésor. Dans la bataille, la perle tomba du ciel et toucha la terre. Elle donna naissance à ce splendide Lac de l'Ouest. Le dragon et le phénix descendirent alors sur terre et se transformèrent en collines pour veiller sur le lac. Quintessence de la beauté classique chinoise, ce miroir continue à exercer sa magie. Entouré de collines verdoyantes avec au sommet des pagodes, bordés de chemins ombragés par les saules et parcouru par des bateaux glissant lentement sur les eaux, le Lac procure un sentiment de sérénité. 

 

Nos valises déposées, nous voilà partis pour découvrir le coucher du soleil sur le Lac et nous ne sommes pas les seuls. Ça nous change de notre escapade sur le Lac Qiandao. Cependant, par chance, on trouve un petit banc tranquille, parfait pour admirer la nature. En plus, le ciel est dégagé. Que demander de plus ! Après une heure trente d'évasion, les estomacs crient un peu. Gilles a réservé un restaurant australien. Après cinq jours de repas chinois du matin au soir, on a comme une petite envie d'exotisme. Désolé pour vous mais on n'a pas essayé la spécialité culinaire locale : la crevette décortiquée au thé vert Longjing. On se fera plutôt une bonne viande australienne (et pizza pour les enfants). Le restaurant est bien, le serveur, un jeune Soudanais très sympa. On passe une belle soirée. Après, on se fera un bain de foule dans la vieille ville et dans sa rue commerçante Hefang jie. Le quartier abrite de nombreux restaurants et boutiques : souvenirs, nourriture, bijoux (et le  fameux bruit des instruments pour les fabriquer - cf vidéo), maisons de thé, pharmacie ancestrale , ... C'est bruyant et animé. On s'attardera devant quelques boutiques dont un bar à shiba. Même concept que le bar à chats, sauf que ce sont des chiens shiba (Delphine, ma chère belle-soeur, il y a du potentiel !). Après la foule, nous rentrons tranquillement pour nous plonger dans les bras de Morphée. 

 

Le lendemain, nous avons décidé de nous balader autour du Lac (pour info, il fait quinze kilomètres de circonférence). Nous nous arrêtons pour observer les personnes plus âgées (mais pourtant tellement plus souples que nous) en pleine séance de Tai-chi avec sabre (Taichidao). Les gestes sont précis, calculés et maîtrisés. Impressionnant ! Nous croisons également quelques mariés en pleine séance photos. Pour info, les Chinois les font quelques semaines avant le mariage ... Il y a généralement pas mal de mise en scène. Une équipe "maquillage / accessoires" est souvent présente. C'est tout un art ! 

 

Vu le monde (et surtout les dizaines de minibus qui empruntent le même chemin que les piétons), la balade n'est pas si apaisante 😊 Cependant, on apprécie découvrir au loin les pagodes et les ponts à arches. Cela ajoute des couleurs aux allées bordées d'arbre et de fleurs. 

Nous approchons de la fameuse Pagode Leifeng, un des sites les plus visités de la ville. Initialement construite en 995, elle a été brulée par des pirates. Elle a aussi été prise d'assaut par les habitants qui, par superstition (protection contre les mauvais esprits et désir d'enfants), volaient ses briques. Comme vous vous en doutez, elle n'a pas tenu le coup. C'est en 1999 que le gouvernement a décidé de la reconstruire selon la méthode traditionnelle mais avec du moderne. Il y a même des escalators pour l'atteindre. Du haut de sa colline, elle est un élément clé du lac et semble veiller sur ses eaux tranquilles. Bon, vu le monde, nous avons skippé la montée de la pagode et sommes allés en face à la découverte du Temple Bouddhiste Jingci Temple. Ce paisible temple construit en 954 et entièrement restauré nous offre un véritable moment de zénitude. Balade entre les différents halls à la rencontre des statues menaçantes des Rois célestes mais aussi des Bouddhas du passé, du présent et du futur. Nous avons apprécié la vue sur les toits, la Pagode et le Lac en toile de fond. Nous sommes redescendus de notre petit nuage suite à un passage rapide dans la rue commerçante, toujours aussi bondée. Arnaud a enfin pu goûter ses fameuses boules de fumée. Il était content. L'après-midi, nous leur avions promis de plonger dans la piscine de l'hôtel. Les bonnets obligatoires noirs achetés, nous avons fait quelques mini longueurs mais pas de sous l'eau, car c'est interdit 🚫. Deux chaises de sauvetage pour une piscine de 12 mètres mais sans David et Pamela, dommage. On a beaucoup ri en tout cas. 

 

Fin de journée, Gilles et moi sommes allés au Lac, les enfants ayant leur dose ... Deux fois, c'est suffisant selon eux. Autres couleurs, nouvelle magie. Bref, il est quand même beau ce Lac de l'Ouest. Comme à notre habitude, nous avons clôturé nos vacances par un restaurant indien (on fait cela depuis notre voyage de noce). Voilà, il est temps de tourner la page et de reprendre le chemin de Pékin tout sourire (même le masque de l'hôtesse rit). 

 

A très bientôt pour de nouvelles aventures chinoises. Nous ne pouvons malheureusement pas revenir à Noël en Belgique. On espère que vous allez bien ainsi que vos familles. On pense fort à vous ! Donnez-nous de vos nouvelles.

 

La Back family

 

PS : Le titre, Le Lac, m'est venu naturellement en pensant à mes études secondaires et à l'analyse du texte d'Alphonse de Lamartine. Il prend une autre dimension pour moi 25 ans plus tard. J'avais aussi la chanson de Julien Doré en tête mais c'est un peu moins intellectuel 😃 Ce texte a été aussi rédigé avec du Massive Attack, Archive, Gorillaz, The Good, the Bad and the Queen et Blur (c'est mon mois Damon Albarn).

 

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?

...

Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !

 

(Extrait - Le lac, Alphonse de Lamartine)

 

Télécharger
Réveil zen
A06F6682-FBC6-437F-B9FF-B815A551E52E.mov
Format Video QuickTime 13.9 MB
Télécharger
Petits poissons rouges
97F9FB92-3405-42C5-BA23-159DE67834D2.mov
Format Video QuickTime 11.2 MB
Télécharger
Descente en luge
8C7010E9-3E86-469A-ADE7-2F14D6BE91B6.mov
Format Video QuickTime 22.3 MB
Télécharger
Coucher de soleil sur le Lac de l'Ouest - Hangzhou
3A53EE22-FF3C-43F9-B50D-1114FE6883EF.mov
Format Video QuickTime 27.6 MB
Télécharger
Vie nocturne à Hangzhou
356405AE-1B4C-48A9-A408-CEE06761F6D6.mov
Format Video QuickTime 59.4 MB
Télécharger
Street spirit
6B054A65-7F37-4BF4-8A64-9261CB4E867F.mov
Format Video QuickTime 14.0 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    April (vendredi, 13 novembre 2020 07:02)

    The lake cruise, made me feel I really did a good job :):):):)

Ce  blog  est créé par Anne-France Archambeau. C'est une invitation au voyage et à la vie d'expatriés en Chine 🇨🇳 , à Pékin.

N'hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir plus : af_archambeau@yahoo.fr ou suivez-nous sur instagram (annefrancearchambeau).

Toute reproduction est strictement interdite.

 

 

Moteur de recherche : ICI