· 

The Architect

Voici quelques coups de coeur de bâtiments modernes pékinois. Un jour, peut-être, je vous montrerai des photos de la Cité Interdite !

 

Le Phoenix International Media Centre (Fenghuang Zhongcxin)

 

Ce donuts géant m'a souvent fait de l'oeil. Fermé pendant de nombreux mois, nous avons sauté sur l'occasion pour le visiter avec maris et enfants en août 2021. Situé non loin du Parc Chaoyang, il est impressionnant par son architecture. Réalisé en collaboration avec le BIAD (Beijing Institute of Architectural Design), cette coque d'acier et de verre abrite les studios d'une chaîne de télévisions (Phoenix TV) et des bureaux. Il accueille également des expositions et des événements privés. L'intérieur comme l'extérieur sont spectaculaires. Des tours indépendantes en forme d'amande sont reliées par des plateformes en zig-zag. Les panneaux de verre ont plus de 500 tailles différentes. Les escalators qui se croisent donnent une certaine dynamique. Ce bâtiment de 55 mètres de haut et de 65.000 mètres carrés est une véritable oeuvre d'art. Ses courbes sont à palir 😏 Des concepts d'économie d'énergie ont été utilisés lors de son élaboration. On n'a pas pu s'empêcher de jouer avec ses jeux de lumières et de transparence. Je voulais le visiter à nouveau avec un ciel bleu ou à la tombée de la nuit mais je n'ai pas eu l'occasion. Ce n'est pas grave, on garde  un super souvenir de cette journée qui s'est terminée en surprise !

 

Juste à côté, je vous mets en bonus le fameux "Dark Vador" comme on le surnomme. Son vrai nom est le Chaoyang Park Plaza. Je le trouve impressionnant surtout quand le ciel est couvert ... cela donne une atmosphère de Gotham City. La plus grande tour culmine à 120 mètres de haut.  Avant, il y avait, au dernier étage, un énorme restaurant de ribs avec chapeaux de cow-boys et un rodéo. Vu notre dextérité, le taureau a eu raison de nous. Nous avons passé plus de temps à admirer la vue de la ville qu'à faire du rodéo ! "Rodéo, c'est la vie pas le paradis" (Zazie)

 

Le Centre national des arts du spectacle de Pékin

 

Personnellement, j'ai toujours appelé ce bâtiment l'Opéra de Pékin mais c'est bien plus que cela. Ce superbe bâtiment de 150.000 m2 comprend une salle d'opéra, une de concert et un théâtre. Il est situé en plein centre historique de Pékin, à quelques pas de la place Tian An Men. Inauguré en 2007, après dix ans de travaux, il a été dessiné par l'architecte français Paul Andreu. Ce dôme de titane et de verre en forme d'ellipse évoque le motif traditionnel du yin et du yang. Il est entouré d'un lac artificiel lui donnant l'impression de flotter sur l'eau. Vous avez dit un oeuf flottant 🥚 ? Sur la première photo, vous pouvez voir les laveurs de vitres frottant le sol du bassin d'eau. En fait, de l'intérieur, c'est le plafond. Cela donne une belle luminosité avec des mouvements de vaguelettes dans le bâtiment. Pour y entrer, vous devez emprunter une galerie. La dernière fois que j'y suis allée, c'est sous un beau soleil d'avril avec une belle surprise pour mon anniversaire et celui de ma copine belge Nathalie, née le douze avril aussi. Une coupette devant l'opéra, petit souvenir de nos dernières semaines pékinoises. 

 

Galaxy Soho et les hutongs

 

Comme je l'ai précisé dans de nombreux articles, ce que j'aime à Pékin, ce sont les contrastes. Entre moderne et ancien, entre tours et cours, entre authentique et fake, ... Bref, le jour et la nuit en passant d'une rue à l'autre. Voici encore un endroit qui résume bien ces contrastes : le fameux Galaxy Soho entouré des hutongs. Cet étrange bâtiment blanc, rond à souhait (certains disent que cela ressemble à une poitrine) a été dessiné par l'architecte reconnue Zaha Hadid. Inauguré en 2012, c'est un complexe de 330.000 m2 où sont logés des bureaux, commerces et espaces de divertissement. Son architecture est une composition de quatre volumes de tailles différentes et reliés entre eux par des ponts et passerelles. Ce que nous avons apprécié, c'est la fluidité et la lumière apportée par ces nombreuses ouvertures vers le ciel. Même à l'intérieur, il y a des puits de lumière. Une grande esplanade avec des jets d'eau permet aux enfants de courir et de se mouiller (jusqu'à ce qu'un garde arrive 😅). Ce jour-là, on aura fait une grande première en laissant choisir le resto par les enfants : un bar à chats spécialisé dans les sushis. Moi qui ne suis ni addict aux sushis (ça tombe bien pour le Japon) ni aux chats, j'étais servie.  Bon, les chats sont derrière des fenêtres et tu peux y aller si tu en as envie. Bref, we did it ! Les enfants étaient contents. Nous avons ensuite été dans un super magasin Nintendo jusqu'à ce que je me rende compte que j'avais oublié mon sac. Les passeports dedans, le big stress mais après un sprint, il m'attendait gentiment au restaurant. Quand on n'a pas la tête, on a les jambes et surtout de la chance. Après ce coup de chaud, nous avons été prendre la température dans les hutongs tout proches. 

 

Les hutongs aux environs du Galaxy Soho, nous les avons visités plusieurs fois : seule, en famille, entre amis. A pied ou vélo. Je les trouve tellement sympas et vivants. Ils regorgent de musées, petites boutiques, temples, petites cours cachées, ... Dans les environs, il y a le musée Shijia consacré à la vie des hutongs. Une énorme maquette, des pièces aménagées avec des objets donnés pas les habitants, des bandes sons des marchands de rue, c'est à voir (et à écouter). C'est vraiment à faire avec les enfants pour mieux comprendre cette vie complètement atypique et authentique

 

Du temple bouddhiste Zihua (Lumicang hutong),  vous pouvez aussi contempler ces contrastes. Dans ma to-do list avant le départ, il y avait la photo nocturne de cet endroit mais je n'ai pas eu le temps vu la fin avortée de notre séjour. Si vous y allez, faites-le en fin de journée pour avoir un cliché magique.

 

En regardant mes 80.000 photos, je découvre encore plein d'endroits que je souhaite vous partager. Bon, il y a encore un peu de travail avant de commencer le blog sur le Japon ... Au vu de nos trois premières semaines, je peux déjà vous prévenir que des contrastes, il y en a aussi  à Tokyo. Des différences entre la Chine et le Japon, j'en vois chaque jour. C'est cela qui rend ces expériences si enrichissantes même si les débuts sont des fois compliqués. Je vous explique cela dans quelques mois. 

 

PS : J'ai éprouvé des difficultés à faire cet article (commencé en Belgique entre deux fêtes et terminé dans notre appart hôtel de Tokyo) et à trouver le titre : entre des titres avec "glass" (Heart of glass?) ou "build" dedans ... Et puis, le plus simple est venu : "The Architect" du groupe belge dEUS. Comme eux et leur architecte, après quelques mois, "I have a solution" 😏

 

PS2: Merci aux photographes qui se reconnaîtront 


Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    José CREUEN (jeudi, 08 septembre 2022 08:09)

    Quel beau "quasi final" pour un séjour qui a vraiment été extraordinaire. Que de beaux souvenirs et une expérience incroyable pour vous et surtout pour vos enfants, qui - j'en suis certain - en garderont une ouverture d'esprit sur le monde comme (trop) peu de leurs petits copains belges �. Vivement les premiers récits nippons. Bonne continuation.

  • #2

    Corinne Vialatte (jeudi, 08 septembre 2022 16:16)

    Voilà un reportage extrêmement complet, précis et approfondi comme tu en as le secret. Et le récit toujours positif nous transporte d’un trésor à l’autre et nous ravit.
    Revivre grâce à toi ces aventures pékinoises me font vibrer. Merci, merci Anne-France
    Et oui j’attends avec impatience tes impressions de votre prochain séjour nippon.
    Amitié

Ce  blog  est créé par Anne-France Archambeau. C'est une invitation au voyage et à la vie d'expatriés en Chine 🇨🇳 

N'hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir plus : af_archambeau@yahoo.fr ou suivez-nous sur instagram : backtochina.be 

Toute reproduction est strictement interdite.

 

 

Moteur de recherche : ICI