· 

Porcelain

Le temps passe et il serait opportun de tourner la page des vacances d'avril pour dire bonjour à l'été. Allez, dernière partie de notre escapade dans le Sud Est de la Chine dans les provinces du Fujian et Jiangxi.

 

J'ai pris du retard car les trois dernières semaines ont été un peu chamboulées à Pékin. Les conditions pour revenir en Chine étant extrêmes voire même impossibles avec des enfants, il a fallu faire le deuil de nos vacances estivales belges pour voir nos familles et amis. Si vous aviez suivi nos aventures, nous sommes montés sur montagnes russes avec un retour prévu en juin 2022 en novembre et puis un retournement de situation un mois après avec une annonce d'un retour définitif en juin 2021 ... Finalement, les plans ont encore changé un trimestre après avec de nouveau une prolongation jusque juin 2022. A ce moment, le plus compliqué était que nous nous étions déjà projetés dans notre vie liégeoise. Nous avions trouvé les écoles, préparé nos enfants, informé nos familles, donné le renon pour notre maison de Liège ... Bref, ça sentait le "Oufti, retour dans la Principauté 😉" mais finalement non. Bref, ce fut un peu mouvementé dans nos têtes mais la situation est tellement complexe pour l'instant qu'il vaut mieux faire profil bas et rester à sa place. Cela fait 17 mois que nous n'avons plus serré nos parents dans nos bras ... Cependant, vu que nos familles vont bien et que nous sommes tous les quatre unis, nous sommes soulagés et continuons à prendre le positif chaque jour. Cependant, il y a des semaines où la mentalité warrior craque 😅 : genre quand ton enfant fait un peu de fièvre (le stress absolu ici) ou encore quand Gilles se retrouve en séjour à l'hosto avec le dos bloqué ... Il y a aussi de nombreux départs définitifs de copains. Mais bon, ce sont de nouvelles expériences et ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! Vive la résilience. Et puis, on est super bien entourés ici et ailleurs. Ces moments plus complexes permettent chaque fois de remettre l'église au milieu du village : la santé, la famille, l'amour et l'amitié avant tout. Donc, c'est dans l'attente des résultats de l'IRM de Gilles que je commence cet article sur nos découvertes d'avril.

 

Nous vous avions quittés dans les maisons Tulou, nous vous donnons rendez-vous dans les montagnes, les champs de thé et les petits villages typiques.

 

Après trois heures de TGV, nous arrivons dans le nord ouest de la Province du Fujian prêts à gravir les montagnes du Parc Wuyi Shan. Contrairement à ce que l'on connaît en Europe, tout est organisé (formaté ?) à la chinoise. Des énormes halls d'accueil, des petits bus qui vous emmènent dans les endroits stratégiques (touristiques ?), des hauts-parleurs et les traditionnels escaliers sculptés à même la pierre. Vous sentez qu'on est en manque d'authenticité ? Mais non 😉Malgré toute l'organisation, c'est quand même superbe. Cet endroit est parfait pour fuir la chaleur des plaines grâce à son climat vivifiant et sa biodiversité exceptionnelle. Il représente également une place importante  pour le taoïsme et le bouddhisme mais également le confucianisme (un peu de tout quoi). C'est donc accompagnés de notre guide Cherry que nous décidons d'attaquer le Tianyou Feng (Pic du voyage céleste). Pour atteindre le sommet, soyez prêts à gravir les 828 marches. Nous avons adoré les "fifty shades of green" du paysage. Au sommet, nous avons cru nous retrouver à Botassart avec son Tombeau du Géant. Ensuite, nous avons pris un autre chemin à travers des épaisses forêts et champs de thé jusqu'au magnifique bouddha. Petit passage par le Wuyi Palace finalisé en 755 AD, un des six plus fameux temples taoïstes de la dynastie Song. Nous avons essayé de faire des ricochets sur la Rivière des Neuf Méandres (Nine Bend Stream). Avec des pierres rondes, c'est pas gagné ! Nous avons ensuite laissé les petits à l'hôtel. Gilles et moi avons continué à marcher histoire de gagner des kilomètres pour le challenge "Je me bouge pour mon Club" de ping-pong. Nous avons dû en même temps régler le problème (8ème de l'année) d'inondations de notre maison (en carton ?) à Pékin. Merci Ghislaine et Ingrid pour la gestion. Après s'être un peu énervé avec cela, nous avons passé une soirée extra avec les fous rires de nos enfants au resto. Juste le bonheur.

 

Après un bon petit-déjeuner chinois, nous sommes prêts à affronter le crachin pour visiter Xiamei, petit village réputé pour son thé ainsi que ses vieilles bâtisses en bois datant de la dynastie Ming et Qing. C'était le point de départ de l'ancienne route du thé vers la Russie. On restera une petite heure à découvrir les étroites ruelles les pieds dans la boue. Ils sont en train de faire une nouvelle route et de casser les montagnes du coup la petite rivière a pris le rouge des roches typiques du relief de Danxia (type unique de géomorphologie pétrographique existant en Chine). Bref, ce sont des montagnes avec des falaises abruptes en grès rouge.  C'est sûr que sous la pluie, le charme est différent 😅Nous avons au programme une descente en bamboo raft le long de la Rivière des Neuf Méandres. L'objectif est d'abord de trouver quatre bonnes âmes nous acceptant sur le radeau. Mission accomplie rapidement mais cela ne durera pas longtemps. Avec la pluie, les chemins sont glissants. Les Chinois, ayant revêtu leurs protections en plastique autour des chaussures, glissent à tour de rôle. Le grand monsieur aux mains énormes qui était avec nous est tombé de tout son poids sur son poignet ! AIE AIE ! Le bruit n'a pas été rassurant. Bref, il n'a pas pris le bateau. A la place, nous avons eu droit à un couple et deux dames âgées dont une a couru, bousculé puis dépassé Alex pour avoir la place de devant. Pathétique. Finalement, on a eu bien bon à l'arrière et comme vous pouvez le constater, nous avons pour la première fois opté pour de magnifiques ponchos bleus ! La descente est paisible. Le guide explique plein de choses et nous montre des sortes de cavités creusées  à des hauteurs impressionnantes. En fait, ce sont des cercueils suspendus (hanging coffins) datant de plus de 3000 ans. Comme d'habitude avec ce style de paysages, l'imagination chinoise va bon train et on te dit : "Tu ne trouves pas que ce rocher ressemble à ceci ou cela ?" En tout cas, on a bien aimé naviguer une heure trente dans cette nature luxuriante. De plus, on a été chanceux car la pluie s'est arrêtée.

 

L'après-midi était sous le signe du thé. Nous nous sommes d'abord baladés dans les plantations pour découvrir des arbres vieux de 600 ans donnant naissance au thé Dahongpao (grande robe rouge). Il s'agit d'une sorte de thé Oolong (ou wulong) profondément fermenté et poussant à l'origine sur les falaises de Wuyishan. Il est caractérisé par sa couleur verte bleutée après infusion. Ensuite, des champs à la tasse,  nous l'avons dégusté. Pour notre dernière soirée dans la région de Fujian, nous sommes allés en tuk-tuk dans un sympathique restaurant. Belle fin de soirée entre les griffes de Freddy et Les Dents de la mer en version cinéma avec les loustics dans le lit. 

 

Au revoir Fujian, bonjour Jiangxi. Après un bon massage à la gare, le TGV nous amène sous le soleil de Wuyuan. Directement, l'architecture nous rappelle notre séjour dans la Province voisine AnhuiEn fait, nous ne sommes qu'à quelques kilomètres de là et la culture Huizhou est bien présente. On sent la recherche d'harmonie entre l'humain et la nature. Le Jiangxi est une région dominée par l'eau et réputée pour détenir les plus beaux villages ruraux. Tout est régulé selon la technique du FengShui : les villages avec la rivière devant et la montagne à l'arrière plan. Les champs de colza et les rizières donnent des touches colorées. Les maisons blanches aux tuiles noires ouvragées restent dans mes préférées de Chine. Si vous ajoutez la brume du matin, vous avez une esquisse à l'encre de Chine. Bref, le temps semble suspendu et la région encore bien préservée.

 

Après notre première photo dans un faux décor, la saison des fleurs jaunes de colza étant mi-mars, nous prenons la route vers Likeng. C'est un village pittoresque traversé par une rivière. Les ponts en bois ou en pierre relient les étroites ruelles pavées. Nous avons aimé observer ces jeunes peintres croquant le village. Les petits ont été pris dans un guet-apens avec des jeunes filles chinoises. Cela promet pour le futur 😉

 

Ensuite, nous allons vers un autre village à flanc de colline. On doit prendre un téléphérique pour accéder à Huangling. Au vu du nombre de groupes, enfants et adultes avec des couronnes de colza sur la tête, on commence à craindre la visite. Notre guide nous informe que ce village, vieux de plus de 500 ans, est détenu par une société privée. La plupart des habitants ont été relogés en bas de la colline et empruntent comme nous le télésiège pour aller travailler. Il est réputé pour être l'un des plus beaux villages de Chine ... Attention Monsieur Stéphane Bern, nous avons trouvé une concurrente à Saint-Cirq-Lapopie 😉. Depuis quelques années, le projet "Flower Town" a été mis en place. En toute saison, les paysans travaillent d'arrache-pied pour proposer des parterres magnifiques. Je pense que mes parents auraient été aux anges ici et que Papyrazzi s'en serait donné à coeur joie 🤩 Les maisons blanches typiques à la décoration soignée se fondent à la perfection dans ce décor. On pourrait passer des heures à explorer les cours intérieures et  à regarder les motifs gravés sur les poutres des maisons. Ils représentent des scènes de la vie quotidienne. 

 

Mais ce qui fait surtout la réputation de Huangling, c'est la spécificité de son relief : village suspendu entouré de montagnes avec des champs de colza en terrasses. Les paysans ne disposent pas de sol plat pour sécher les récoltes, les ruelles étant  trop étroites. Ils les placent donc dans d'énormes plateaux ronds en bambou et les déposent sur des tiges de bois accrochées à la façade des maisons. On appelle cela le "Shai qiu", littéralement le bain de soleil en automne. Cela crée un paysage féérique, surtout après les récoltes d'automne. On y expose les piments rouges, le riz doré, le colza jaune, les fruits, ... Cela donne une palette de couleur au village, une véritable oeuvre d'art. 

 

Au vu de ce descriptif, nous comprenons mieux pourquoi plusieurs séries et émissions ont été tournées ici. Du coup, de nombreux Chinois souhaitent immortaliser leur visite de Huangling et nous ne sommes donc pas seuls ce jour. Les trente premières minutes ont été un peu difficiles puis la foule s'est dispersée et nous avons pu apprécier à sa juste valeur ce petit trésor lové dans une nature luxuriante. Bon, nous n'étions pas dans la bonne saison : pas de piments rouges (automne) ni de champs de colza jaune (mi-mars) mais malgré cela, la magie opère. Beaucoup de fous rires dans la maison sans dessus-dessous (comme déjà expérimenté à l'Imaginarium de Pékin) et des pleurs sur le pont Leixin (200 mètres de hauteur) ... Comme vous le verrez dans la vidéo, Alex a pu faire la tyrolienne mais Arnaud ne répondait pas aux critères (Gilles non plus d'ailleurs 😂). En tout cas, la vue est splendide même sans colza. Bref, malgré notre appréhension, notre visite des villages typiques a été au delà de nos espérances avec pour terminer cette journée quelques longueurs de nage sous l'oeil vigilant d'un maître-nageur en costard cravate.

 

Après les villages fleuris, c'est la marche qui nous attend ce jour. Non, ce n'est pas Zhangjiajie (Montagnes Avatar inscrite dans notre bucket list) ni Huangshan (Montagnes Jaunes) mais Sanqingshan (Montagnes des Trois Purs). Contrairement à Huangshan, elle possède un héritage spirituel car elle fut longtemps un lieu de retraite taoïste. Son nom fait référence aux pics principaux (Yujing - Yuxu - Yuhua) qui ressembleraient aux trois divinités majeures du taoïsme. A la mi-mai, le site s'habille de blanc grâce à la floraison des rhododendrons. On y était un peu tôt mais même sans fleurs, il y a de quoi faire. Nous avons marché pendant quinze kilomètres à travers ces pics de granit à essayer de deviner les formes des monts. Nous avons vu des dragons, tortues, pingouins, pythons, poules, renards, chevaux, couple maman-bébé, lotus, vieille femme et même une poitrine ... Bref, le Chinois a de l'imagination mais sur ce site, il nous aide à comprendre. En effet, il y a des pancartes avec l'objet dessiné sur la photo de la montagne. C'est tout de suite plus clair 😂. Pendant cette journée, nous avons aussi rencontré quatre plongeurs. Des plongeurs en montagne me direz-vous ? Eh oui, en nous croisant, certains se bouchaient le nez, fermaient la bouche et gonflaient les joues comme s'ils allaient plonger en eaux profondes (troubles ?) ... Risible ... Gilles regrette de ne pas en avoir filmé un. Moi, en attaque, j'ai fait la danse de Pulp Fiction ("You never can tell"), dit qu'on n'était pas malades et qu'on était bloqués en Chine depuis février 2020, ...  Du coup, les personnes sont un peu gênées surtout si entourées d'autres copains qui n'ont pas ce stupide comportement de peur. Heureusement, ce sont des exceptions mais ce n'est pas gai de se retrouver face à cela. En tout cas, cela prête à réflexion. A côté de cela, nous avons vu revu le couple du radeau de la Rivière des Neuf Méandres (le monde est petit). On a eu plusieurs discussions avec des personnes sympas. Mention spéciale au courageux porteur avec sa musique et son super sourire ! Bref, une magnifique journée à gravir les marches et chemins à flanc de montagnes (sans tuba pour nous) !

 

Dernier jour de vacances ! Encore quelques heures de route avant de rejoindre Jingdezhen où nous prendrons l'avion en soirée. Sur le chemin, nous nous arrêtons quelques minutes pour photographier le village de Jujing. En prenant de la hauteur, nous constatons la forme spécifique de ce village  entouré d'une rivière. Il a été élu " le village le plus rond de Chine". De nouveau, je pense au tombeau du Géant ... La Belgique nous manquerait-elle ? 

 

Continuons la visite des petits villages avec Yaoli. Lové au milieu de la forêt et des champs de thé, ce fut l'un des premiers centres de production de porcelaine en Chine. Elle a fait briller la flamme de ses fours dès la Dynastie Tang.  Yaoli se trouve dans une vallée verdoyante contenant l'une des meilleures argiles de la région : le kaolin. Cette dernière est utilisée dans la fabrication des porcelaines de Jingdezhen. L'extraction du Kaolin remonte à la Dynastie Tang et le village profitait de cette richesse naturelle. La rivière Yaohe sépare le village en deux et de nombreux ponts (simple planche ou plus sophistiqués) relient les deux berges. La vie s'articule autour du cours d'eau. Les personnes lavent leurs fruits ou linge, les enfants jouent, ... Le village dispose de magnifiques bâtisses datant des dynasties Ming et Qing. Excentré, il garde son authenticité et le calme règne. Enfin, si on fait abstraction des pétards 🧨qui sont tirés pour une fête. J'ai été impressionnée par la couleur des forêts environnantes et les lilas décorant les maisons.

 

Après une heure trente de route le long des splendides paysages et villages typiques, nous arrivons à notre destination finale :  Jingdezhen, la capitale mondiale de la porcelaine depuis plus de 1700 ans. Notre guide nous propose d'aller voir le musée dédié à cet art (il y aurait 2400 oeuvres), ce que nous déclinons 😅 Il est déjà une heure trente et on a besoin d'air avant de clôturer ces vacances hyper diversifiées. Nous nous rendons à l'Ancient Kiln Folk Customs Museum qui est en fait une exposition à ciel ouvert. Nous découvrons le développement des techniques à travers les âges, le processus de fabrication de la porcelaine artisanale, ... L'avantage de cet endroit, c'est qu'il y a des artisans qui montrent les différentes étapes et les petits peuvent découvrir la précision de ce métier - de la poterie à la peinture. Nous y trouvons également des fours énormes pouvant contenir des milliers de pièces qui sont disposées dans des moules en brique réfractaire pour assurer une cuisson homogène. Pendant deux heures, sous une drache nationale digne de celle du 21 juillet, nous déambulons dans cet énorme parc agrémenté de nombreuses boutiques. Cependant, aucun craquage ! Nous aurons également droit à un concert de musique classique avec des instruments réalisés en porcelaine ... Cela ne s'invente pas. Bon, on est trempé ... on propose au guide de nous déposer dans un bar ou restaurant afin de terminer l'après-midi au chaud. On se retrouve dans un quartier d'art style le 798 de Pékin avec des expositions et de nombreuses galeries. Sans la pluie, je pense qu'on aurait fait le tour mais on fera plaisir aux enfants en leur proposant un resto non pas chinois mais japonais ! 

 

Voilà, les vacances touchent à leur fin. En neuf jours, nous avons découvert des lieux magiques et diversifiés ... Entre nature et culture. Merci à nos trois guides et à Ciel Yunnan pour ce programme dans le Sud-Est de la Chine. 

 

Je vous dis à très bientôt. Je ne sais pas encore où je vous emmènerai ...mais j'ai des idées 😉 Vu le problème de dos de Gilles, nous avons postposé notre projet du Qinghai. J'espère que les semaines à venir vont le remettre sur pied. Après quatre jours passés à l'hôpital, il rentre à la maison pour se faire gâter par le triple A. 

 

On vous souhaite un magnifique mois de juin avec des perspectives plus réjouissantes, des projets de vacances et de retrouvailles entre amis et familles.

 

Gros bisous

 

La Back family 

 

PS : Non, je n'ai pas fait d'erreur dans le titre, je n'ai pas oublié un E à Porcelain. Vu l'absence de Gilles, je me suis fait la playlist deezer "90s alternative" qui reprend les titres de notre jeunesse. Et bien sûr, ce fameux titre de Moby "Porcelain" m'a semblé une évidence pour le clin d'oeil à notre immersion dans l'or blanc chinois.

 

PS 2 : Jean-Lau, je n'ai pas pu résister à mettre une photo de mon homme à l'hôpital mais toujours avec le sourire malgré la souffrance. Il est trop fort ce Gilles.

Télécharger
Tyrolienne et pleurs ...
322C196F-8995-4D52-ACC1-31D3012BE8CD.mov
Format Video QuickTime 75.3 MB
Télécharger
Ambiance musicale à Sanqing Shan
F9C768F1-758A-41A6-BA5A-D317E9682B0D.mov
Format Video QuickTime 62.7 MB
Télécharger
Les années 80, c'est Badass
47D5F8A3-53E9-4CE8-9B72-1265097A1B55.mov
Format Video QuickTime 36.1 MB
Télécharger
Village paisible et pétards
F50B31FE-2000-4226-A649-5B9D685E0AC5.mov
Format Video QuickTime 54.5 MB
Télécharger
Concert d'instruments en porcelaine - Jingdezhen
F4562631-A1BE-45C1-B0BF-ABA2E451DF44.mov
Format Video QuickTime 87.7 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Pawel (jeudi, 10 juin 2021 14:50)

    Dju, je suis décpetion... Je m'attendais à une petite référence musicale aux Smashing Pumkins (Porcelina) :-)

  • #2

    AFA (jeudi, 10 juin 2021 15:06)

    Pawel,

    Porcelina of the vast oceans sur un de mes premiers achats de CD � Vu que j’étais loin de l’océan j ai choisi la simplicité de Moby �

    Biz à la famille

Ce  blog  est créé par Anne-France Archambeau. C'est une invitation au voyage et à la vie d'expatriés en Chine 🇨🇳 , à Pékin.

N'hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir plus : af_archambeau@yahoo.fr ou suivez-nous sur instagram (annefrancearchambeau).

Toute reproduction est strictement interdite.

 

 

Moteur de recherche : ICI